English version Accueil - Liens utiles - Plan du site
 Page principale
Bienvenue à Kairouan.org Imprimer l Ajouter à mes favoris l Recommander Page principale l Recherche sur le site
La Chicha

Aïd el Fitr I Aïd el Idha I Achoura l Abana & Tajlila l Balgha & Kontra
Burnous I Cafés I Chéchia I Chicha I Circoncision I Décès l Dialecte l El Oula Fêtes I Haïk I Hammam I Harkous l Henna l Hijama I Jebba I Jeux I Kassa
Kessoua I Kobkab I Marchandage I Mariage I Mechmoum I Mouled
Naissance I Outiya l Ramadan I Ras el Am I Sefsari I Seroual
Tagaza I Tachwiq I Tfal I Vie familiale I Yarham Zohra l Zommara

fumeur de chichaLa "reguila" ou "narguile" plus connue sous le nom de "chicha" est d'origine orientale (Inde, Chine, Iran, Liban, Turquie et Egypte  où elle apparue au début du XVIIe siècle)., la chicha a fait son apparition à Kairouan dans les cafés il y a seulement une vingtaine d'années.

Le récipient de même que le tabac  sont importés  essentiellement d'Egypte.

Aujourd'hui les cafés où l'on peut fumer de la chicha fleurissent un peu partout. Les adeptes de plus en plus nombreux en fument matin et soir par habitude et surtout par besoin de convivialité.

 

Contrairement au proche orient les femmes ne s'adonnent pas à l'herbe de Nicot et il est aussi utile de préciser que la consommation de chicha est  désormais interdite dans les terrasses de cafés.

hj kahouajiLa chicha est une pipe à eau appelée aussi "narguilé" (pipe munie d'un flacon et d'un tuyau où passe la fumée). La fumée est aspirée grâce à un long tuyau flexible appelé "Lay'puis est refroidie et purifiée dans un flacon d'eau. Le fourneau est rempli d'un mélange de tabac pur " le tumbâk' et de mélasse 'le maassel' auquel on ajoute quelquefois du "Jirak" pour le parfumer.

 

Sachez, toutefois, que le narghilé est plus toxique que le tabac. Il contient 50 fois plus de monoxyde de carbone que la cigarette. Contrairement à ce que les tunisiens racontent souvent l'eau ne purifie que 10% de la toxicité du tabac.

Outre la "chicha" dans le temps les gens fumaient des cigarettes qu'ils pouvaient enrouler eux-même avec du papier "Job" qui se vendait au paquet entier ou coupé en deux par un lame de rasoir.

Le tabac est acheté en vrac essentiellement auprès de petits sous-traitants qui ramassaient les mégots dans les cafés pour les éplucher par la suite.

Ils étaient à l'affût des fumeurs de vraies cigarettes dès qu'ils en jetaient le mégot ils couraient juste dessous pour le rattraper en plein vol.  C'était un métier et un sport en même temps. Il faut dire qu'ils étaient extrêmement doués pour ce travail spectaculaire.

Les plus nantis fumaient des cigarettes"bakou" (paquet) "Arti"  et "Hallouzi".

Actuellement la palme d'or revient aux cigarettes locales  "20 mars"- "Christal " qui ont supplanté les "Khadra"-"Kawakeb"  ou pour les frimeurs des "Malboro" ou "Royal" Américaines même "mdharreh" (d'imitation).

Je me souviens petit ma grand-mère m'envoyait souvent au "gomroug" (débit de tabac ) lui acheter un sachet de "neffa" ( poudre ambrée à inhaler aussi bien par les hommes que par les femmes).Mais ma grand-mère préférait introduire une pincée dans la bouche au dessus des molaires et la suçait toute la journée.

Autrefois les débiteurs de tabac vendaient outre les cigarettes, les allumettes et la neffa, mais aussi du sel de cuisine, du pain, des enveloppes "wziri" (ministériel) , des timbres postes et même des médicaments "bouzrag el ainine" pour les yeux et "tabaa phil"pour les maux de tête.

Enfin coté statistiques, d'après une étude faite par l'OMS la consommation moyenne aux USA par personne et par an est de 2.150 cigarettes et en Tunisie 985 cigarettes sans la chicha évidemment !

Dans notre pays 65% des fumeurs fument la cigarette et 30% fument le narghilé.

Mohamed Rebai
[email protected]

 

Haut de page
english version l accueil l contact l plan du site
© Copyright 2004-2008, www.kairouan.org - tous droits réservés
Pour toutes informations et suggestions, veuillez contacter le Webmaster
Conception et réalisation graphique : Netcreations interactive