English version Accueil - Liens utiles - Plan du site
 Page principale
Bienvenue à Kairouan.org Imprimer l Ajouter à mes favoris l Recommander Page principale l Recherche sur le site
Célébrités - Marabouts "zaouia"(45)

Amis de Kairouan I Arabes-scientifiques I Cinéastes I Députés I Enseignants
Femmes I Gouverneurs I Historiens I Hom. d’affaires I Hom.de théâtre
Journalistes I Les fous de Kairouan I Marabouts I Mathématiciens
Médecins I Musiciens I Peintres I Poètes I Politiques I Religieux I Sportifs

Au XIIIe siècle un vent de mysticisme souffle sur Kairouan avec la multiplication de Marabouts (45 Zaouias) 

Edifice construit autour de la sépulture d'un saint personnage et  autrefois consacré à l'enseignement religieux et à la perpétuation des pratiques "tariqa" soufies jouissant d'une véritable aura même auprès des contrées enfouies, enclavées ou lointaines.

c'est aussi un sanctuaire où autrefois la vie sociale et même politique était totalement régulée.

Le soufisme est un véritable mouvement mystique et spirituel de l'Islam qui met l'accent sur l'amour de dieu . Une école d'extase passive sacrée et sacralisée qui témoigne d'un passé glorieux. Les adeptes cherchent à travers des transes, chants et de la musique la protection de dieu, la purification et le recueillement.

De nos jours, les gens y vont souvent en "ziara" (visite) à l'occasion d'une fête religieuse chercher dans le sanctuaire un havre de paix et de quiétude.

Les femmes, particulièrement celles qui ont des problèmes y restent beaucoup plus longtemps.

Elles formulent autour du "tabut" (catafalque) des voeux au saint "Ô saint, donne moi ceci ou celà- je souhaite avoir un enfant-faites que je tombe enceinte-je souhaite que mon mari ne me quitte pas- je souhaite que ma fille passe son bac ..." Pour exhausser leurs voeux elles préparent une "zerda" (festin en l'hônneur d'un saint) en sacrifiant un mouton et en préparant un couscous qu'elles offriront aux visiteurs pour la "sadaka" (aumône)

Elles cherchent même à travers les rencontres avec d'autres femmes une communication thérapeutique histoire de patienter et de trouver un palliatif à leurs problèmes..

En plus de l'incontournable "chamaâ" (bougie) et des "bkhours" (encens) elles apportent des offrandes "oueda" (promesse)à "cheikhat ezzaouia" appelée aussi "mkadema" un mouton, une chèvre ou même un poulet de campagne "sardouk arbi " de couleur rouge qui serviront à la préparation d'un copieux couscous le tout agrémenté de temps à autres de danses frénétiques "nawba" ou "banga" pour chasser les "jnouns" (esprits) au son des bendirs (tambours)

Encore aujourd'hui les gens ne jurent que par Dieu "wallah" le prophète "wa ras Mohamed" et les marabouts "wa ras sidi " (sur la tête de Saïed Sahbi) "yedogni" (se faire piquer par Saïed Sahbi)

Mohamed Rebai
[email protected]

sidi arfaSidi Arafa (1473-1542)
Heros national ayant combattu à la fois les Ottomans et les Espagnols au XVIe siècle. De son vrai nom Arafa Ibn Essoufi El kebir El Aref Billah Ahmed Ibn Makhlouf Echabbi.
De mère kairouanaise (Om el Ezz) et de père originaire d'Echaba (Mahdia) El Aref Billah Ahmed Ibn Makhlouf Echabbi (1431-1492). Son père était un grand Imam Soufi (Echabia) malékite très influent parmi la population locale. A conduit et gagné deux grandes batailles contre les envahisseurs Espagnols alliés du souverain Hafside EL Hassen à El Baten (Sept 1535) et Monastir (12.11.1540).Appelé par les Espagnols (Le seigneur de kairouan, le roi de kairouan, Alfaqui, Cid Arfa, Cidiarphei)

sidi siuoriSidi SIOURI
Sidi BEN GOUTA
Sidi BOUFENDAR - "Najji Aasamna min nar"- Abou fendar Al Mouradi Alias Adhoum cadi- natif de Kairouan au IXe de l'hégire- "cadi Adhoumi wal mufti adhoumi Lechkoun nechki ya choumi"- Proverbe Tunisien : Le cadi (juge) Adhoumi et le mufti Adhoumi à qui vais je me plaindre?.

sidi ben khoudSidi BENKHOUD- Abdallah ben KHOUD Religieux et grand mécène décédé en l'an 1191 de l'Hégire. le local a longtemps servi à l'hébergement des  éleves et des familles nécessiteuses 
Sidi AKARREK - Nom étrange donné à l'école Housseinite
Sidi Abid EL GHARIANI
Sidi MESKINE
Sidi ABDESSALEM


sidi abdelkaderSidi ABDELKADER
SIDI YOUSSEF DAHMANI
Abou Youssef Yaquob Ibn Khalifa Al DAHMANI
Pieux juriconsulte Kairouanais mort en 689 H (1199 J.-C.)
Sidi Amor ABADA Avec sidi Amor Abada le mysticisme frôle la crédulité-forgeron élevé au rang de saint.


bahloul ibn rachedBahloul IBN RACHED
Sidi NECHBA
Sidi BOULKATA - ancien centre d'objets perdus (LKATA)
Sidi ZID - Abdallah Ibn Abi Zayd a écrit Errisala sur les lois de la Charia islamique
Sidi LAYOUNI
Sidi LOUHAICHI
Sidi Ali LAOUANI
Sidi Nasr EL ABDI

Sidi LAOUAYEB situé juste en face de bab Jalladine actuellement démolie.



sidi rebahSidi REBAH au cimetière jenah lakhdar
Sidi LAHBOURI
-contigu à sayed Sahbi
Sidi ABDALLAH
SIDI ATALLAH
Sidi KEDIDI
Sidi BEN AMCHA
Sidi Salah KENAISSI
Sidi Bou TELLIS

Sidid RANNAN
Sidi Mabrouk MARNAOUI
Sidi ABDELJABAR
(bab el kedda)


sidi bouretalSidi BOU RETAL TMAR (daouili ha dhar) au cimetière jenah lakhdar
Sidi KALLEL (démoli-errahba)
Sidi SEGNI
(démoli-bab tounes)
Sayda RIHANA ensevelie à bab Rihana (Grande mosquée)
Sayda TOUIBIA femme non voyante a guéri le grand Mufti Abou Mohamed Hamouda SADDAM d'une grande maladie tout en prononçant des mots bizarres



sayda manoubiaSayda MANOUBIA (Aïcha) ensevelie à proximité de la mosquée ETTAOUFIK (Jneh Lakhdar). ne pas confondre avec l'autre Sayda MANOUBIA de Tunis.
Sayda AICHA HELIOUIYA femme réputée pour son grand charisme et sa grande divinité .sa Zaouia est sise à Dabaghine-Houmet Jamaa.

 

 

sidi saad harbaouiSidi Saad HARBAOUI
entretenu bénévolement par une brave femme du nom de Zohra mariée à Boubaker El Gharbali. situé près de Sidi Dahmani.

 

 

 

sidi abderrahmane el habliSidi Abderrahman EL HABLI ETTABAI
Envoyé par Omar Ibn Abdelaaziz en l'an 100 H ainsi que neuf autres Imams islamiser les populations locales constituées pour la pluspart de berbères. les 10 Imams "al ayiama el achra".

 

 

sidi gaiethSidi GAIETH

 

 




 

sidi laabidiSidi EBDELLI

 


 





sidi bou nejiSidi Ibn Neji BOU HOFRA

 

 

 

 

 

sidi hassine allaniSidi Hassine ALLANI - Décédé en 1225 H

 



 

 

sidi rainiSidi Raïni l'aïeul des Saffar

Haut de page
english version l accueil l contact l plan du site
© Copyright 2004-2008, www.kairouan.org - tous droits réservés
Pour toutes informations et suggestions, veuillez contacter le Webmaster
Conception et réalisation graphique : Netcreations interactive