English version Accueil - Liens utiles - Plan du site
 Page principale
Bienvenue à Kairouan.org Imprimer l Ajouter à mes favoris l Recommander Page principale l Recherche sur le site
Archives 2006 nouvelles de Kairouan

nouvelles I archives 2006

29 Décembre 2006
Les hotes du clément aujourd'hui sur le mont arafat

Trois millions de pèlerins ont regagné aujourd'hui 9 dhil hijja celui qui précède le jour du sacrifice, aïd al adha (avant-dernier mois de l'année islamique) le mont arafat où les fidèles vont scander a l'unisson le nom du seigneur et s'adresser au tout-puissant d'une seule voix dans la communion totale n'aspirant qu'a plaire au miséricordieux et mériter son pardon en ce jour beni.

Après avoir campé la nuit à Muzdalifa, le cortège se dirige vers Mina en rassemblant des petits cailloux pour y effectuer le "ramye al jamarat", jet de cailloux.

Arrivé à Mina, ils jettent sept cailloux à jamarat al aquaba, la pierre de la montée, (la grande), en disant chaque fois Au nom de Dieu, Dieu est Grand, bismi llah Allahou akbar. Ceci se fait entre le levé du jour, dhouha, et la prière de dohr

Ensuite, ils pratiquent dans un ordre purement facultatif trois rites

-Immolation de la bête, sacrifice,
-Se couper les cheveux ou se raser la tête,
-Accomplir la circumambulation le tawaff al wadaa -adieu sept fois en commençant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (chiffre magique des Hébreux et des Arabes) autour de la Kaaba, soit sept fois un parcours de 33 mètres (autre nombre magique que l'on retrouve aussi chez les chrétiens ) autour de la Ka'ba , sanctuaire sacré de la Mecque.

Mohamed Rebai
[email protected]

22 Décembre 2006
Encore deux grands projets pour Kairouan

Après la bretelle de l'autoroute du sud décidée par le chef de l'Etat lors du 19e anniversaire du changement qui va décloisonner la ville de Kairouan et qui va coûter 57 MD c'est au tour de deux grandes réalisations qui vont être bientôt concrétisées dans la région de Kairouan.


D'abord, une nouvelle cimenterie va être construite à Aïn Jeloula sur un marché national à forte croissance. L'investissement global représente 250 MD. L'usine va être opérationnelle en 2010. Son ciment va servir à la construction de grands chantiers tel que le port d'Enfidha et probablement à l'export via de grands bateaux vraquiers.

Ensuite, une centrale thermique de production électrique au gaz naturel, d'un coût de 250 MD, provenant du gazoduc trans-tunisien verra le jour sur le même site de Jeloula . Elle permettra de mieux équilibrer la facture énergétique et de répondre à une demande accrue d'énergie.

Le gazoduc transtunisien qui représente le maillon central de la chaîne de transport du gaz naturel en provenance d'Algérie vers l'Italie assure depuis 20 ans l'approvisionnement de la rive nord de la Méditerranée dans les meilleures conditions.

La réalisation de ces deux grands projets de la tunisie de demain aura un effet d'entraînement sur les autres secteurs de l'économie régionale, l'amélioration des infrastructures, la création d'emplois et de nouveaux revenus

Kairouan.org a longuement parlé aussi bien au portail kairouan.org qu'au forum de discussions de cette région riche en substances naturelles inexploitées notamment en calcaire et argile à partir de carrières à ciel ouvert et aussi de sable siliceux et de marbre. Nos voeux sont exhaussés grâce à la poltique clairvoyante du président Ben Ali et à la pertinence de ses choix.

Dans cette perspective heureuse les kairouanais vont certainement profiter du gaz de ville qui connait présentement une montée en puissance à l'échelle planétaire de part son prix abordable comparée au pétrole d'autant plus que le nombre d'abonnés au gaz naturel est appelé à s'accroître dans tout le pays passant de 130 mille en 2003 à 500 mille en 2009

On en parlera plus en détail prochainement

Mohamed Rebai
[email protected]

15 Décembre 2006
Apnek, journée d'information
La Tunisie, les Déchets et la Méditerranée

Le 15 Décembre 2006, à l'Institut Supérieur des Mathématiques Appliquées & de l'Informatique ( ISMAI ) , dans le cadre de MedActionDay ( Journée d'Action pour la Méditerranée promue par le MIO-ECSDE avec le soutien de l'Union Européenne et du PAM célébrée dans 13 pays méditerranéens) s'est tenue une journée d'information sur les efforts conjugués de la Tunisie en matière de gestion rationnelle des déchets visant principalement l'implication de la population estudiantine dans l'action environnementale et la gouvernance des déchets.

Cette rencontre qui se déroulait en public nombreux et en présence du gouverneur de la région, du SG du RCD, du recteur de l'université de Kairouan et des invités Aïssa Baccouche, Adel Hentati et Leila Berrari, a été initiée par le président de l'APNEK M. Ameur Jeridi et co-organisée par l'université de Kairouan avec le soutien du gouvernorat de Kairouan a permis de mettre en avant les points forts de la Campagne Régionale du PAM «  Pour une Méditerranée sans déchets »

Cette initiative interagit de bon aloi avec les orientations du Programme du Président Ben Ali pour la Tunisie de Demain , véritable plan quinquennal exécutif de développement durable (2005-2009) accordant à la lutte contre la pollution, la promotion de la qualité de la vie, et au partenariat national et méditerranéen tout le mérite qui leur revient

Messieurs Ameur Jeridi et Mohamed Ali Drissa ont signé un protocole de partenariat entre l'APNEK et l'Université de Kairouan.

L'APNEK à la triple dimension locale, nationale et régionale s'est toujours distinguée par ses actions en matière de défense de l'environnement et de souci de durabilité du développement et par sa présence active et significative dans les réseaux et les manifestions les plus importantes de la société civile de la Méditerranée

Mohamed Rebai
[email protected]

14 Décembre 2006
Kairouan, ville jardin

Le projet «Ville-jardin» a fait l'objet d'une séance extraordinaire du conseil municipal de Kairouan qui a été présidée aujourd'hui, par M.Mohamed Mehdi Mlika Président de la commission nationale de la propreté et de l'esthétique de l'environnement en présence du gouverneur de la région et du SG du RCD.

 

Lors de cette réunion le président de la commission nationale de la propreté et de l'esthétique de l'environnement a souligné que ce programme, élaboré par la commission dans le cadre de la concrétisation du 15e point du programme électoral de la Tunisie de demain, intéresse 24 villes outre 6 zones touristiques qui seront transformées en «villes jardins», dotées d'espaces d'habitation et de zones vertes

Par ailleurs, M.Mlika a annoncé que la ville de Kairouan a adhéré au projet de la ville jardin, soulignant que la commission nationale prendra en charge 60 % des coûts de certaines composantes de ce projet. Les aides vont également aux diplômés du supérieur, qui créeront de petites entreprises allant dans le sens de la propreté et de la sauvegarde des espaces verts. Propreté, esthétique et environnement sain, tout pour une meilleure qualité de la vie au quotidien.

Dans ce contexte une enveloppe de 350.000 D a été allouée à la ville (150.000 D pour améliorer l'infrastructure existante et 200.000 D pour le financement d'un projet innovant. Le choix s'est porté sur la création d'un espace de loisirs à la place des martyrs en face du mausolée Abi Zamaa balaoui)

La Rosa canina « ouard arbi » a été choisie comme plante emblématique de la ville de Kairouan

Ci-après les treize critères exigés pour obtenir le label «Ville- jardin »

  1. La réalisation et l'entretien des espaces verts, un minimum de 14m2/habitant (Kairouan 12,45 m2/H)
  2. L'existence d'au moins 5 zones vertes (croisement med ali, croisement mongi slim, jardin cité el bemri, jardin essiouri, jardin de Cordoue, jardin du tapis)
  3. L'existence d'un espace de loisirs (riadh sahnoun, abi zamaa balaoui, bassins des aghlabites)
  4. L'existence d'un boulevard de l'Environnement aménagé (bd de l'environnement)
  5. L'existence de trois boulevards complètement équipés (abi zamaa balaoui, Cordoue, aïcha oum el mominine, Ibn al aghlab)
  6. L'existence d'un circuit touristique (medina, bab jelladine, le souk, place bouras, 7 novembre)
  7. L 'implication d'au moins une association (ASMK , APNEK)
  8. L 'adoption d'un arbre ou d'une plante symbole de la ville ( palmier ou hibiscus , Rosa canina « ouard arbi »
  9. L'existence d'au moins trois monuments (croisement la terre, entrée orientale de la ville, zarbia, astrolabe, murale des poètes)
  10. L'adoption de mesures d'économie d'énergie et d'eau pour l'irrigation des espaces verts (Sondage centre de loisirs bassin des aghlabites, pépinières, sidi layouni)
  11. L'ornement de façades et balcons (avenue ibn al aghlab)
  12. L'aménagement des entrées de la ville (nord-route de tunis, est-av al ardh, sud est-rue tlemcen, nord ouest-route oueslatia, ouest-route de haffouz, sud-av beit el hikma
  13. La conception et la mise en ouvre d'un projet innovant (place des martyrs)

Toutes ces conditions sont remplies à 85% et Kairouan pourra accéder, d'ici un an, en 2007, au rang de «ville-jardin» et obtenir le label tant convoité. L'image de marque de la ville en sera largement rehaussée en tant que destination touristique privilégiée.

Par ailleurs M. Mehdi MLIKA (55 ans) qui est Ingénieur, docteur en génie de l'environnement, a été le premier ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire en Tunisie entre 1992 et 1999

Il adapte les technologies de l'environnement à la lutte contre la désertification, au nettoyage des plages, ainsi qu'à l'assainissement. Ministre de l'Environnement, il veille à l'élaboration de la première étude stratégique sur l'aménagement du territoire, de la première stratégie de développement durable et du premier programme d'assainissement des eaux usées. Il est l'initiateur des programmes « Main bleue » pour la protection du milieu hydrique et du littoral, « Main jaune » pour la lutte contre l'érosion et la désertification, et « Main verte » pour la protection des ressources naturelles, de la biodiversité et des parcs naturels. Il est aussi le fondateur du Centre international des technologies de l'environnement qui couvre les pays méditerranéens ainsi que les pays arabes et africains.

Il est actuellement,
Ministre conseiller auprès du Premier Ministre.
Président de l'Association du Réseau Méditerranéen pour le Développement durable (AREMEDD)
Président du Programme National de la Propreté et de l'Esthétique de l'Environnement

Mohamed Rebai
[email protected]

09 Décembre 2006
Jamila MEJRI honorée à Kairouan

A l'initiative du Club de presse de Kairouan et de la délégation régionale du ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine, une cérémonie s'est tenue samedi après midi à l'espace Reyhane au cours de laquelle a été honorée la poétesse kairouanaise Jamila MEJRI pour l'obtention du prix Abou el kacem El Chebbi dans l'art de la poésie, décerné par la Banque de Tunisie en sa 20ème session au titre de l'année 2005, en présence de M. le gouverneur, du SG du RCD ,de plusieurs hommes de culture, de littérature et de presse.

L'écrivain Ezzeddine Madani a indiqué que Jamila Mejri mérite son prix pour son 3ème recueil de poésie intitulé 'Dhakiratou Attaier', recueil choisi par le jury parmi 142 oeuvres poétiques de 11 pays arabes. Il a précisé que ce recueil compte 38 poèmes et morceaux poétiques écrits dans une langue arabe châtiée avec des images poétiques et des rythmes originaux.

Il a ajouté que Jamila Mejri est la 3ème femme écrivain qui obtient le prix de la Banque de Tunisie après la syrienne Haifa Al Bitane pour l'art de la nouvelle et la jordanienne Samira Khriss pour le roman, rappelant que Jamila Mejri a déjà obtenu le prix Tahar Haddad en 2003 et le prix du poète libanais Said Akl.

De son coté, la lauréate kairouanaise a exprimé sa fierté pour avoir obtenu ce prix prestigieux qui porte le nom du grand poète tunisien Abou el kacem Chebbi. Elle a également salué les entreprises économiques qui encouragent les créateurs dans tous les domaines

Ensuite, on procéda à la lecture de poèmes de différents auteurs Abdelaaziz Hammami, Mohamed Trad, Khaled Allani, Abderrahmane kablouti, Mondher Chafra, l'indigeste Hamda Bchir et Ammar Lamouri directeur de la poste qui se découvre une passion pour la poèsie. Il ne manquait à la joute que le directeur de la Steg  !

A déplorer, toutefois, l'absence remarquée de nombreux grands poètes kairouanais ( Moncef Louhaibi, M'hamed Ghozzi, Jaafar Majed, Sahbi Allani, Hassine Kahouaji, Slaheddine Boujah etc..)

Mohamed Rebai
[email protected]

08 Décembre 2006
Fethi Kemicha bientôt reconduit

Spécialiste en arbitrage international, l'avocat tunisien Fathi Kemicha, 54 ans, sollicite un deuxième mandat à la Commission du droit international pour la période 2007-2011.

Avocat aux barreaux de Paris et de Tunis, Kemicha (fils de si Chedly) est diplômé de Sciences-Po (Paris) et docteur en droit (Sorbonne). Cinéaste amateur-Réalisateur du CM "la grande illusion" (1973) traitant de l'antagonisme entre les valeurs traditionnelles et celles occidentales,  "Malaises" (1971) tanit d'or au festival de Kelibia.

Le gouvernement tunisien lui a renouvelé sa confiance en proposant sa reconduction à ce poste de haut niveau dans le système juridique mondial.

Créée en 1947, la Commission a pour mission de promouvoir le développement du droit international public et privé. Ses trente-quatre membres devront être élus par l'Assemblée générale des Nations unies le 16 novembre.

Mohamed Rebai
[email protected]

02 Décembre 2006
Première journée « Ibn Sina » de la santé scolaire
et universitaire de Kairouan

Sous l'égide de M. le ministre de la santé publique, sous la présidence d'honneur de Dr Mohamed Ghannem Chef de service de cardiologie à la fondation Leopold Bellan - Paris Responsable de l'unité cardiologie interventionnelle à l'hôpital de Gonesse et sous la présidence de Dr Lotfi Azouz Directeur régional de la santé publique de Kairouan s'est tenu aujourd'hui à l'hôtel Continental la première journée « Ibn Sina » de la santé scolaire et universitaire de Kairouan sur le thème « l'adolescence un nouveau défi en santé publique »

Quatre (4) ateliers et soixante (60) communications affichées et orales ont jalonnées cette première journée

Dr Ahmed ben Abdelaaziz Professeur agrégé en médecine préventive et communautaire à la faculté de médecine Ibn Jazzar de Sousse a vite donné le ton avec sa conférence cadre intitulée : la santé des adolescents et des jeunes : un nouveau défi de santé publique en tunisie.

La tunisie qui passe par une transition épidémiologique, culturelle et scocio-économique est caractérisée par une population jeune : un tunisien sur trois est jeune de 10 à 24 ans et la tranche 10-19 ans représente 20,7% de la population générale selon le dernier recensement de 2004. Cette classe sociale domine les milieux culturel et commercial d'une part et anime la vie sociopolitique d'autre part. Elle est exposée à des conduites à risque et dérange les services de santé classiques qui sont planifiés selon une approche biomédicale. La non adaptation de ces structures sanitaires aux besoins réels des jeunes a entraîné la non fréquentation de ces services par les adolescents et la frustration des professionnels de santé face à leur échec dans la prise en charge des problèmes des jeunes.

D'autres communications ont été suivies d'un riche débat notamment celles de : 

  • Dr Fethi Amri- Professeur agrégé en pédiatrie à la faculté de médecine Ibn El Jazzar de Sousse et chef de service de pédiatrie à l'hopital régional Ibn El Jazzar de Kairouan
    "Adolescence-Puberté physiologique et aspects cliniques"
  • Dr Rachid Atallah- AHU en psychiatrie à la faculté de médecine Ibn El Jazzar de Sousse et au service de psychiatrie à l'hôpital régional Ibn El Jazzar de Kairouan et Dr Anas Allani- professeur agrégé en psychiatrie à la faculté de médecine Ibn El Jazzar de Sousse et chef de service de psychiatrie à l'hôpital régional Ibn El Jazzar de Kairouan
    "Les principales étapes évolutives de la vie sexuelle chez l'adolescent"
  • Pr Abdessatar Sahbani- Doctorat d'état en sciences humaines et sociales. Maître de conférence au département des sciences sociales à la faculté des sciences humaines 9 avril de Tunis
    "L'adolescence aujourd'hui en tunisie : les problématiques et les outils sociaux d'intervention"
  • Dr Ali Hammami- Maître de conférence au département des sciences sociales à la faculté des sciences humaines 9 avril de Tunis
    " le point de vue de l'anthropologue"
  • M Abdelaaziz Cherif- Inspecteur pédagogue chef de service due premier cycle de l'enseignement de base à la direction régionale de l'éducation et de la formation de Kairouan
    " considération éducative : relation « Maître - Adolescent "

Comité scientifique :
Président : Pr Agr Anes Allani
Membres : Pr Agr Ahmed Ben Abdelaaziz, Pr Agr Fethi Amri, MH Rachid Atallah, MH Ikram bellara, AHU Nabil Chehaibi, AHU Ridha Fatnassi, Dr Mohamed Mokdad

Comité d'organisation :
Président : Dr Tarak Barhoumi
Membres : Dr Med Habib Hadhri, Dr Chakib Doudech, Dr Kamel Amri, Dr Mohamed Meskini, Dr Mohamed Kraiem, Dr Mohamed Atallah, Dr Ali Rabhi, M Moncef Mastouri, M Hichem Ouertani

Mohamed Rebai
[email protected]

30 Novembre 2006
La référence

Le deuxième colloque scientifique international se déroule actuellement à l'espace « Rayhane » qui s'étend sur trois jours du jeudi 30 novembre au 2 décembre 2006 à l'initiative de la faculté des lettres de Kairouan dont l'objectif est de faire le point sur les récentes avancées de la recherche en matière de référence

 

Ce colloque verra l'intervention d'éminents universitaires : Hamadi Messaoudi, Slaheddine Cherif, Moncef Louhaibi, Abdelfateh Ferjaoui, Najoua Ben Ameur, Narjess Badiss, Gisèle Mathieu-Castellani, Khaled Saddam, Ammar Azouzi, Mohamed Guidhaoui, H'dhili Manser, Samir Mestiri, Leïla Rammah, Ahmed Brahim, Radhouane Briki, Nader SirajJ, Abderrazek Ben Amor, Mohamed Khebou, Ezzeddine Majdoub, Houda Taleb Siraj, Mohamed Ben Ayed, Mohamed Zarrouk, Abderrazek Ouertani, Lazhar Zannad, Mansour Elmighri, Yuan Huang, Igor Burkhanov.

Les communications programmées sont au nombre de 27 parmi lesquelles on peut citer :

  • Négation et référence : le cas du discours électoral - Khaled Saddam
  • Dénominations, référence et discours : quels rapports ? Cas du discours de la langue française de la Tunisie coloniale - Ammar Azouzi
  • Pragmatique des suppositions à travers l'étude de quelques énoncés négatifs - Mohamed Guidhaoui
  • La mise en crise de la référence : le cas des 120 journées de Sodome - H'dhili Manser
  • La création du référent idéologique dans l'astrolabe de Chams nadir - Samir Mestiri
  • Le dédoublement de la référence dans la fiction : de la rhétorique à la véritable histoire - Gisèle Mathieu-Castellani
  • Visée communicative, cotexte et ordre des mots - Ahmed Brahim
  • Fictions et formes de discours - Radhouane Briki

Mohamed Rebai
[email protected]

28 Novembre 2006
Les marchés de fruits et légumes ne sont pas légion à Kairouan

« Errahba » est le marché le plus connu et le moins cher de Kairouan, une foule compacte s'y presse tous les jours et il est parfois difficile de se frayer un chemin. On y trouve tout ce que vous vous attendez à trouver dans un marché aux fruits et légumes, avec indéniablement la cohue qui y règne.

 

Au départ, c'était un marché de fruits et légumes bien organisé, vite envahi par une horde de marginaux exposant des denrées alimentaires à même le sol dont l'origine est plus que douteuse au mépris des règles élémentaires d'hygiène. Un peu plus tard des marchands de fripe assez « cheap » s'y sont mêlés à l'espace non gardé dépourvu de charme et de commodités. Un sacré bric à broc sans doute plus approprié pour les pickpockets que pour les acheteurs.

A certains moments face à la démission collective des élus locaux on a senti une citadinité tronquée d'une citoyenneté négligée. Kairouan a l'image de son marché semble fragmentée entre formels et informels. Le marché a basculé dans le non-droit soft.

Désir d'autorité
Dès son élection, le nouveau maire si Mustapha AL HOUCINE a vite fait de nettoyer les lieux au « trax ». Il a construit un marché municipal en charpente métallique coloré, animé et dynamique à « Nahassine » qui vient d'ouvrir ses portes aujourd'hui au public d'un coût de 180.000 D avec une superficie de 4500 m2 pouvant abriter jusqu'à 180 commerçants. Simplement le hic c'est que certains marchands « sédentarisés » continuent à exercer par terre. Rien à faire chasser le naturel il revient au galop.Mais plus tard, je pense qu'ils vont s'imprégner graduellement des bonnes manières en merchandising.

Autant souligner la fin d'un cauchemar qui a trop perduré et le grand soulagement éprouvé par la population.

M. le maire avec l'aide de ses conseillers s'est attelé à la tâche d'enrayer tous les foyers de misère et d'insalubrité à Kairouan

Mohamed Rebai
[email protected]

28 Novembre 2006
Colloque sur le développement du secteur des matériaux de construction, de la céramique et du verre
dans les gouvernorats du centre ouest

Aujourd'hui s'est tenu au siège du gouvernorat de Kairouan un colloque sur le développement du secteur des matériaux de construction, de la céramique et du verre dans les gouvernorats du centre ouest (Kairouan, Kasserine et Sidi Bouzid) organisé conjointement par l'ODCO et le gouvernorat de Kairouan

 

Trois conférences débats ont été données par d'éminents spécialistes en la matière :

Mohamed JOUIROU (Directeur à l'office national des mines) sur le thème : les potentialités de la région en substances utiles

Mohamed GUESMI (Sous-directeur à la direction des carrières et des explosifs) sur le thème : le cadre juridique d'exploitation de carrières

Younes BARHOUMI (Ingénieur à l'ODCO) sur le thème : situation et perspectives du secteur des matériaux de construction, de la céramique et du verre aux gouvernorats du centre - ouest ..

Il en ressort des différentes études et analyses très variées entamées par l'office des mines sur la géologie locale et après établissement de cartes géophysiques, thermiques et chimiques que la région regorge de substances utiles inexploitées :

D'abord l'argile extra de type réfractaire riche en kaolin devant servir à la fabrication de biscuits de faïences, de tuiles en argiles, de briqueterie industrielle etc qui se trouve en quantités appréciables sur le site d'EL Houareb.

Ensuite du sable siliceux à l'état nature disponible en larges quantités dans la région de Oueslatia. Sa grande aptitude à la purification lui permet de servir à la fabrication de bouteilles en verre.

Troisième substance la pierre marbrière de Jebel Oueslat. Site riche aussi en calcaire blanc crayeux (industriel) pouvant être utilisé dans les secteurs de négoce, peinture, fabrication de carrelage et industrie du plastique. Ce site pourrait également abriter des cimenteries pour la fabrication du ciment et de la chaux.

Le deuxième conférencier a axé son intervention sur le cadre juridique d'implantation de carrières dont la procédure a été largement simplifiée depuis la promulgation de la loi N°20 du 20/2/1989.

Le troisième conférencier a clairement présenté les perspectives d'avenir du secteur qui s'annoncent extrêmement prometteuses eu égard une demande accrue en produits divers de carrières.

Une trentaine de fiches projets ont été présentées à l'assistance composée pour la plus part d'administratifs issues des trois gouvernorats ! Et c'est déplorable de le dire d'autant plus que le sujet requiert une attention particulière et il aurait été utile de bien cibler la présence en invitant en masse des investisseurs et des financiers tunisiens et étrangers.

Si l'on tient à saluer une pareille initiative visant à vulgariser l'investissement dans ce créneau largement porteur il est aussi utile de rappeler le potentiel économique énorme en richesse de sous-sol de la région de Oueslatia l'eldorado de demain déjà célèbre par sa faune, sa flore, la densité de ses forêts, ses sources d'eau, son temps clément où le tourisme de chasse, aromathérapique et archéologique pourrait se développer dont kairouan.org a largement expliqué les vecteurs autant d'éléments favorables à la renaissance de toute une région..

Après avoir observé et localisé ces richesses minières méconnues de tous qui ne se voient pas à travers l'économie de la ville et qui sait plus tard énergétiques, Il est opportun de les mettre en valeur et de les d'exploiter au plus vite en respectant l'environnement

Mohamed Rebai
[email protected]

27 Novembre 2006
Projet de gestion et valorisation du patrimoine culturel

Dans le cadre du projet de gestion et de valorisation du patrimoine culturel cofinancé par le gouvernement tunisien et la Banque mondiale et pour pallier l'impossibilité de visiter la grande mosquée par les touristes, un centre d'interprétation et d'information, situé à proximité de la Grande mosquée, est en cours de réalisation.

 

Il comportera des expositions permanentes à caractère pédagogique, historique et muséographique et des démonstrations informatives de la visite.

Par ailleurs, d'autres travaux toucheront le réaménagement des circuits de la médina de Kairouan. Ils porteront notamment sur la réhabilitation des façades.

Mohamed Rebai
[email protected]

08 Novembre 2006
Deux mesures présidentielles de taille en faveur de Kairouan

07 novembre 2006.
Parmi les mesures de haute portée annoncées par le Président BEN ALI, à l'occasion du 19 e anniversaire du changement, touchant les droits de l'homme, l'information audiovisuelle, l'enseignement supérieur et l'emploi, l'infrastructure, le secteur financier et fiscal, l'exportation, l'investissement, l'agriculture et le tourisme et la culture se trouvent deux décisions de taille spécifiques à la ville de Kairouan.

Kairouan, Capitale de la culture islamique 2009
Il s'agit en premier lieu du lancement du programme «Kairouan, capitale de la culture islamique pour l'année 2009» visant à mettre en valeur nos spécificités culturelles et historiques, bref notre civilisation.

Cette action d'envergure internationale vise à faire connaître les monuments historiques, civilisationnels et culturels de Kairouan et à mettre en valeur la riche contribution qu'elle a apportée à travers les âges, grâce à ses savants, intellectuels et créateurs et à travers ses institutions éducatives, scientifiques et culturelles dans les domaines des sciences, des arts et des lettres. De fait, le président entend raviver la mémoire de Kairouan et sensibiliser les générations montantes à l'importance et à la richesse du patrimoine civilisationnel islamique.

Cette année (2006) sous l'égide de l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) dont le siège se trouve à Rabat- Maroc - Alep représentant la République arabe syrienne, Tombouctou la République du Mali et Ispahan la République islamique d'Iran se partagent l'honneur de villes de la culture islamique

Autoroute Kairouan-Sousse
Autre décision de taille, le chef de l'Etat Zine El Abidine BEN ALI, a devancé tout le monde, pour annoncer la bonne nouvelle de construction d'une bretelle qui permettra de relier la partie nord de l'autoroute du sud (Sfax- Ras Jedir) à la ville de Kairouan.

Ces mesures ont été accueillies avec grande satisfaction par tous les kairouanais.

Merci M. le Président.

Mohamed Rebai
[email protected]

07 Novembre 2006
Kairouan célèbre le 19e anniversaire du changement

Dans la ferveur et la joie populaire la Tunisie entière célèbre aujourd'hui le 19 e anniversaire du changement. A l'instar de toutes les villes du pays, Kairouan s'est préparée longtemps à l'avance pour l'événement en programmant 176 actions à caractère culturel et sportif , humanitaire et social étalées du 15 octobre au 15 novembre.

Je n'ai pas besoin d'énumérer les nombreux acquis, réalisations et les changements majeurs dans le vécu quotidien de tous les tunisiens sous l'impulsion du Président Ben Ali à la vision humaniste et globale pour vous convaincre de la justesse de ses choix, l'espace ne me le permets pas, je voudrais tout de même m'attarder un petit peu sur le volet économique, vous allez voir, il y a de quoi être fier de son pays et de son président :

D'après le rapport annuel 2006 établi par le World Economic Forum (WEF)intitulé Global Competitiveness conforté par la Banque mondiale, il en ressort ce qui suit, la Tunisie est:    

  • 30ème au classement mondial des pays les plus compétitifs du monde, pays le mieux noté de l'ensemble des Etats d'Afrique et du monde arabe. Elle gagne, en 2006, sept places par rapport à 2005 (elle était classée 37ème. La Tunisie , qui joue désormais dans la cour des grands, devance une vingtaine de pays européens comme le Portugal (34ème), la Slovaquie (37ème), Malte (39ème), l'Italie (42ème), la Grèce (47ème).  
  • 3ème en termes de sa capacité d'éviter le "gaspillage des dépenses publiques" (après Singapour et l'Islande),  
  • 4ème en matière "d'acquisition par le gouvernement de produits technologiques" (après Singapour, La Malaisie ,Taïwan et le Japon),
  • 5ème en matière de coût de politique agricole (après la Nouvelle-Zélande , La Zambie , La Malaisie et L'Indonésie),  
  • 10ème parmi les pays les moins touchés par le "favoritisme dans les décisions des fonctionnaires gouvernementaux", (après la Nouvelle-Zélande , Danemark, Finlande, Pays-Bas, Singapour, Allemagne, Norvège, Suède et Suisse et devançant tous les autres pays développés y compris la France et les Etats-Unis).  
  • 11ème ne matière de qualité du système d'éducation,
  • 13ème en termes de confiance dont bénéficient les hommes politiques auprès de l'opinion publique,  
  • 17ème pour le lancement dans des délais compétitifs de projets économiques,  
  • 23 ème parmi les pays qui souffrent le moins de "détournement de fonds publics",  
  • 24ème dans la sous rubrique "fiabilité des services de police" et  
  • 28ème concernant les relations du travail.
  •  

Mohamed Rebai
[email protected]

04 Novembre 2006
Réception en l'honneur des conseillers municipaux

Une réception bien sympathique a eu lieu aujourd'hui à la municipalité de Kairouan en l'honneur de tous les conseillers municipaux sortants et actuels. Son objectif principal est d'établir et de maintenir un lien d'échanges et de convivialité entre les seniors et les retraités.

 

La réception a été donnée en présence de M. le gouverneur et du SG du comité de coordination du RCD. Une très bonne initiative à l'actif du maire actuel M. Mustapha AL HOUCINE.

Les rires chaleureux et amusés sur l'intervention d'anciens conseillers usant d'un langage truculent ont alimenté l'atmosphère bon enfant qui y a régnée .

Mohamed Rebai
[email protected]

02 Novembre 2006
11e session du festival du tapis

Le tapis Kairouan mortellement accidenté !

Aujourd'hui s'ouvre à l'hôtel El Kasba de Kairouan la 11e session du festival du tapis avec un cérémonial organisationnel qui n'a pas changé d'un iota depuis sa création.

 

De la remise de cadeaux aux touristes, aux conférences stéréotypés escamotant les principales préoccupations des participants venus de toutes les régions du pays, aux chefs qui partent lorsque la discussion commence. Franchement on en est gavé.

De nombreux participants ont tiré la sonnette d'alarme sur un secteur agonisant souffrant de multiples problèmes accumulés au fil des ans et dont les perspectives semblent être bloquées.

Les « saida » et « sabbahat » arrêtent de travailler à domicile pour plusieurs raisons :

  • l'octroi parcimonieux et problématique de la laine artisanale
  • la disparition de nombreux métiers de sous-traitance allant de la tonte, du lavage, du tri, du nettoyage, du peignage, du cardage, du filage, de l'ourdissage à la teinture jadis exercés à la « jeraba » aujourd'hui désertée par suite de mesures imposant la laine industrielle
  • la migration d'une main d'ouvre ouvrière pour des secteurs plus rémunérateurs comme celui de l'industrie de confection ;
  • l'absence d'assistance, de recherche et développement
  • l'absence de soutien adéquat au niveau du financement
  • l'absence d'un suivi régulier visant à empêcher le détournement de fonds reçus sous forme de subventions ou de micro crédits etc.etc..

Le résultat c'est que de nombreux producteurs et commerçants ont été acculés à mettre la clef sous le paillasson. Coté macro-économique les exportations sont en chute vertigineuse. Il n' y a qu'à regarder les chiffres de l'INS pour deviner le futur du secteur (cliquer ici)

Sans mesures urgentes et décisives un patrimoine culturel mondialement connu (le tapis Kairouan) disparaîtra à jamais et passera aux oubliettes de l'histoire

Mohamed Rebai
[email protected]

22 Octobre 2006
Dr Fethi SLIMANE est mort dans un accident routier

Accidents de la route il est temps qu'on en parle
Les accidents de la route n'ont jamais endeuillé les familles autant que ces deux derniers jours du mois de ramadan.

Trois accidents mortels. Déjà hier deux accidents ont coûté la vie à 6 étudiants véhiculés comme des marchandises par un louagiste clandestin du coté de Hajeb layoun. Un autre a eu lieu à Chebika. Ce matin à la veille de l'Aïd un 3e accident a ôté la vie à un jeune médecin spécialiste (chef de service pneumo) Dr Fethi SLIMANE agé de 46 ans marié et père de 3 enfants exerçant depuis une dizaine d'années à l'hôpital Ibn El Jazzar. Bilan 7 morts sur les deux voitures entrées en collision dont son propre père, son frère et son petit neveu. Rien que pour la journée d'hier on parle déjà de 14 morts sans compter les blessés. La morgue de l'hôpital régional de Kairouan est pleine à craquer.

Le mois passé quatre accidents ont eu lieu causant la mort de 9 passagers. En ce début du mois d'octobre un autre accident a eu lieu dans la délégation de Bouhajla provoquant la mort de 2 personnes. Et la liste macabre n'en finit pas!

Un lourd bilan et une véritable hécatombe aux conséquences désastreuses pour les familles des victimes, la communauté tunisienne et l'état (assurances, soins etc.) avec des pertes concomitantes de l'ordre de 500.000 D/jour

Qu'est ce qui se passe du coté de Kairouan qui paie chaque année un lourd tribu à ce fléau ? Il est temps d'en parler, d'analyser la situation actuelle et les programmes en cours afin de les renforcer ou d'en proposer l'amélioration (participez au forum de discussions en cliquant ici). kairouan.org fait de son mieux pour provoquer des débats et des interactions entre les usagers de la route. Nous souhaitons des contributions très riches, en nombre suffisant pour traiter les contours multiples et tentaculaires d'une question épineuse comme celle des accidents de la route.

Quoi que stagnants depuis une dizaine d'années et nivelés aux alentours de 12.000 les accidents de la circulation ont causé bon an mal an la mort de 1.500 personnes et 15.000 blessés Chaque jour on enregistre 32 accidents faisant, en moyenne, 4 morts et 43 blessés

Des accidents recensés, il en ressort que la vitesse est la principale cause (31.60% du total des tués et à 19.74% des blessés). Les dix dernières années (1996-2005) les accidents de la route ont coûté la vie à 14.788 de nos compatriotes et blessé et 156.672 l'équivalent des populations de deux villes comme Kairouan et Jendouba réunies pour que vous mesurez un peu l'ampleur des dégâts. En gardant le même taux de fécondité et au rythme où nous allons la Tunisie entière va être décimée d'ici 60 ans exactement  Les bombardements israéliens au Liban ont fait 967 morts et 3.293 blessés l'équivalent de 8 mois d'accidents en tunisie !

En l'espace de deux ans j'ai perdu personnellement trois amis de très grande valeur tous morts dans des accidents routiers. Il s'agit du mathématicien Taha SBOUI, des médecins Dr Slah KHARRAT et Dr Fethi SLIMANE.

Le sujet est complexe admet-on au ministère des Transports où la révision du Code de la route est actuellement à l'étude. La sécurité routière est en effet tributaire d'actions multiples dans plusieurs domaines : l'infrastructure routière, l'éducation et le comportement des conducteurs et autres usagers de la route, l'état du parc automobile, les dispositions réglementaires, l'organisation des services de prévention et de secours, etc.

Certes, la Tunisie a franchi des pas importants dans ce domaine par le biais d'une stratégie visant le développement de la législation routière, le renforcement de l'infrastructure routière, l'amélioration du parc automobile national et le renforcement du contrôle technique des véhicules

Il en demeure, non moins important, de booster le rôle du tissu associatif pour combattre ce fléau autant dévastateur qu'une pandémie ou un bombardement intensif. Le chef de l'état en personne qui a fait part de sa préoccupation de l'augmentation du nombre des victimes des accidents de la route lors de sa visite le poste de la circulation routière à Turki (28 juillet 2006) a recommandé d'approfondir la réflexion sur les causes des accidents de la circulation, notamment à la lumière de l'évolution qualitative qu'a connu le réseau routier au cours des dernières années et de l'aménagement d'une infrastructure moderne dans les différentes régions de la République.

Dans le monde, selon l'OMS, plus d'un million de personnes meurent tous les ans, dans des accidents de la route et 50 à 70 millions autres sont blessées. Dans les pays en développement, le coût global des accidents s'élève au moins à 70 milliards de dollars américain par an, soit l'équivalent de 1 à 2 points du PIB.

Les accidents de la route en Tunisie

Années
Accidents
Morts
Blessés
2002
12.127
1.585
16.416
2003
11.544
1.656
15.698
2004
10.880
1.533
14.854
2005
11.035
1.519
15.368

 

Mohamed Rebai
[email protected]

19 Octobre 2006
"Leilat el kadr" (la nuit du destin)

"Leilat el kadr" (la nuit du destin) meilleure que mille mois "kheiron min alf chahr" symbolise la révélation du Coran au prophète Mohamed (saw) par l'intermédiaire de l'Ange "Jibril" (Gabriel). "Nous l'avons fait descendre (le Coran) dans la Nuit du Destin", a dit Allah le Tout-Puissant dans Son Livre saint.

 

Une sourate du coran est même consacrée à cette nuit (sourate el kadr N°97). Au cour de cette nuit les voux des bons croyants sont exaucées. Les anges et l'esprit "jibril" descendent du ciel avec toutes sortes de récompenses d'Allah.

Toutefois, il faut savoir que la nuit du destin "leilat el kadr" pourrait être une parmi les 10 dernières nuits de ramadan de préférence en nombre impair. Elle pourrait être donc les 21, 23, 25, 27 ou 29e jour de ramadan. Mais pourquoi les musulmans la fêtent seulement la veille du 27 e jour de ramadan ? Est-ce par pure tradition ou autre chose. C'est une question qui reste à éclaircir par les théologiens.

Dans ce contexte, le Prophète Mohamed (saw) a précisé dans un hadith reconnu ayant trait au jeûne de Ramadhan que les dix premiers jours du mois sont "rahma" (miséricorde), les dix qui suivent expiation des fautes et les dix derniers, délivrance de l'enfer

A Kairouan tout le monde s'attendait à cette nuit exceptionnelle. Les gens accourent de partout de Tunisie et même de l'étranger et passent la soirée et la nuit jusqu'à l'aube à la mosquée où il est recommandé de faire des prières particulièrement « taraouih » (prière accomplie durant tout le mois de ramadan composée de plusieurs rakaâtes séparées faites après la prière d'el Icha. Ces rakaâtes peuvent aller de 8 à 36. Elle se font par pair. C'est durant ces prières que l'Imam récitera le Coran entièrement à raison de 2 parties par jour (Hezb), le Coran étant composé de 60 hezb). On le termine le « hadith » et on relate la sira du prophète Mohamed (saw)et à la médina pour acheter des habits neufs de l'Aïd pour leurs enfants et des pâtisseries traditionnelles.

Différentes actions sociales sont organisées en faveur des familles démunies parmi lesquelles la circoncision d'enfants et la distribution de cadeaux pour l'Aïd.et d'aides alimentaires. Ramadan est caractérisée, entre autres, par un esprit de solidarité entre musulmans sans faille.

Mohamed Rebai
[email protected]

09 Octobre 2006
Commémoration de la bataille de Badr

La veille du 17 chaabane M. Aboubaker El Akhzouri, ministre des affaires religieuses, a présidé une cérémonie organisée à la mosquée «sidi ghaieth».


La cérémonie a été marquée par la présentation d'une conférence axée sur les circonstances et les péripéties de la bataille de Badr qui a scellé le sort de l'Islam et des musulmans

La bataille de Badr, du nom d'une vallée située entre La Mecque et Médine, est la première bataille décisive de l'Islam, et marque le début des confrontations armées entre les Musulmans et les polythéistes mecquois. Cette bataille se déroula le vendredi 17 Ramadan de l'an 2 de l'Hégire (mars 624 de l'ère chrétienne).

Première victoire de Mohamed (saw) sur les infidèles. En dépit de leur désavantage numérique, les Koreishites commandés par Abu Jahl furent mis en déroute

Ainsi la victoire de Badr marqua un tournant historique pour les Musulmans et fut surtout un point de départ de la propagation de la religion islamique qui incite à l'Ijtihad, à la maîtrise de la science, au travail et au rejet de la violence, de l'extrémisme et du terrorisme

Mohamed Rebai
[email protected]

07 Octobre 2006
Le 15e jour de ramadan (Chaabâne)

Ce soir c'est la veille du 15e jour de Chaabane. C'est une nuit remplie de miséricorde, de satisfaction de DIEU , de rémission des pêchés ,de garantie contre l'enfer et d'exaucement des voux. Allah pardonne beaucoup durant cette nuit. Les portes des Cieux sont ouvertes pour que les croyants s'adonnent au repentir; c'est une nuit du bien, du bienfait, de la générosité et de la bienfaisance.

Celui qui jeûne le 15 de ce mois, Allah lui pardonnera beaucoup de péchés.

Selon Abu Hourayra que Dieu soit satisfait de lui Le Prophète Mouhammad (Paix et Salut sur lui) a dit :

"Quant vient la 15ème nuit de Chaabâne , Le Seigneur se rapproche de ma communauté et pardonne à tout croyant qui ne lui associe rien à l'exception de cinq catégories : le magicien, le devin, celui qui a rompu ses relations avec ses parents , celui qui s'adonne constamment à l'alcool et le fornicateur chronique ".

Kairouan, connait une animation nocturne sans précédent. Afin de décongestionner la médina les vendeurs à l'étalage sont installés pour la deuxième année consécutive sous les remparts de Bab jelladine. Les commerçants des souks sont autorisés à partir de cette nuit à ouvrir leurs boutiques pour vendre plein de confiseries, de jouets et de fringues pour l'Aïd. Après la bouffe, les parents s'en donnent au rituel d'achat des habits neufs beaucoup plus par "qanaa" qu'à coeur joie pour supporter la flambée des prix. Les célibataires s'en tirent fort bien. Seuls les riches n'y pensent même pas.

Les mosquées bondées sentent un certain regain de ferveur religieuse.

Idem pour les cafés dont l'autorisation d'ouverture a été supprimée et remplacée par un simple cahier des charges fleurissent un peu partout en ville et empiètent largement sur les trottoirs. La clientèle constituée pour la plus part de jeunes adolescents qui viennent pour bavarder et jouer aux Cartes . Davantage de gens abusent de stimulants de type amphétamine du genre café, thé, cigarette et chicha.

La télévision compagnon incontournable des soirées ramadanesques nous abreuve de sitcoms, jeux et feuilletons égyptiens plein d'émotions traitant des sujets inhérents à la société égyptienne et tunisiens vraiment nuls et ennuyeux à l'instar de "Chouf li hal". Une concentration sans précédent de feuilletons (entre un feuilleton et un feuilleton, il y a un feuilleton) vraiment débiles et médiocres avec un scénario vide et plat. Il va falloir trouver une solution "hall" à ces navets !

Avec les longues veillées et les retards tardifs au réveil conséquents, c'est le rendement au travail qui en pâti. Pourtant le travail c'est "ibada".

Spiritualité et nourriture font bon ménage en ce mois saint.
Ramadan Moubarak et Saïd

Mohamed Rebai
[email protected]

06 Octobre 2006
Festival de la medina - 6e édition

Un programme riche et varié attend les fêtards aux nuits ramadanesques étalés sur deux semaines du 6 au 21 octobre 2006 (13 au 27 ramadan 1427H) élaboré conjointement par la direction régionale du ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine et le forum de kairouan pour les lettres et la musique assités par la section régionale de l'union nationale de la femme, l'union des artistes plasticiens de kairouan, la section régionale de l'union des écrivains ainsi que les comités culturels locaux de kairouan nord et sud.

06.10.2006

Soirée musicale "el olfa " avec Olfa Baouab

Complexe culturel
07.10.2006 Exposition du peintre Abdellatif Romdhani Salle Helioui

07.10.2006

Gala musical animé par Noureddine Beji

Espace Rayhane

08.10.2006

Soirée soufie avec Cheikh Mohamed Barrak

Mausolée A.Z.Balaoui

10.10.2006

Soirée poètique avec Samih El Kacem

Complexe cultuel

12.10.2006

Pièe de théâtre "ala wahda wa nisf"avec Kaouther el Bardi

Complexe cultuel

14.10.2006

Colloque sur la pensée et le concept khaldounien

Complexe cultuel

14.10.2006

Soirée musicale avec Choubeila Rached

Ecole khoudia

14.10.2006

Premier tournoi national d'échecs

Complexe cultuel

15.10.2006

Soirée poètique kairouanaise

Musée du tapis

16.10.2006

Soirée musicale avec Chokri amor Hanachi et Hala Melki

Espace Rayhane

17.10.2006

Court metrage "tsawer" de Nejib Belkadhi

Complexe cultuel

18.10.2006

Soirée musicale avec Moiz Ben said et Dorra el Fourti

Musée du tapis

19.10.2006

"el hajaey" du centre d'art dramatique du kef

Sidi Abid Ghariani

20.10.2006

Soirée des auteurs paroliers de chansons

Sidi Abid Ghariani

20.10.2006

Pièce de théâtre "charaa edhohk"

Complexe culturel

21.10.2006

Soirée soufie "daraouiche" de Syrie

Complexe cultuel

Mohamed Rebai
[email protected]

20 Septembre 2006
Semaine culturelle omanaise

Dans le cadre de la semaine culturelle omanaise (18 au 22 septembre 2006) une soirée de poésie a eu lieu le marcredi 20 courant au complexe culturel Assad Ibn El Fourat.

 

 

 

Une forte délégation conduite par le Cheikh Abdallah Rajehi s'est déplacée pour la circonstance à Kairouan comprenant outre des journalistes de la radio et Tv omanaise les poétes Dr Saïda Bent Khater el Farissi et Omar Ibn Abdallah Mahrous

Il est à préciser que le programme dans son ensemble comprends des expositions d'arts plastiques, des foires du livre, des soirées de poésie, des représentations théâtrales et cinématographiques (film Al Boom) et des spectacles de musique du patrimoine et de jeunesse et englobera les gouvernorats de Sousse, Nabeul, Kairouan et le Kef.

 

Le grand poète kairouanais M'hamed El Ghozzi s'est joint à la joute sur demande de l'assistance pour lire un poème improvisé d'une virtuosité exceptionnelle

Cette manifestation s'est déroulée en présence de M. Hassine Hj Omar délégué régional de la culture et de la sauvegarde du patrimoine et de nombreuses personnalités représentant le monde de la culture et des arts à Kairouan.

Mohamed Rebai
[email protected]

18 Septembre 2006
Création d'un nouvel établissement universitaire

Dans le cadre du nouveau système LMD un nouvel institut supérieur des mathématiques appliquées et d'informatique ouvre ses portes en cette début d'année universitaire et s'ajoute aux trois déjà opérationnels à savoir l'institut supérieur des études juridiques et politiques, l'institut supérieur des sciences appliquées et de la technologie, et l'institut supérieur de l'informatique et de la gestion.

Il est à signaler que les établissements universitaires de Kairouan accueillent au cours de cette nouvelle année universitaire 11500 étudiants contre 9338 étudiants l'année précédente.

Mohamed Rebai
[email protected]

13 Septembre 2006
Le premier coup de manivelle du CM "hill aïnik"

tarak chortaniLe réalisateur Tarak Chortani qualifié par le grand critique de cinéma Hédi Khelil comme le meilleur cadreur de tunisie qui a à son actif de nombreux CM dont (tapis, début, éveil, la nuit tatouée, porteur d'eau et ultime aveu...° donne le premier coup de manivelle au court métrage "hill aïnik" (ouvre tes yeux). Ce sera un film de 18 mn à petit budget octroyé en totalité grâce à l'assistance du fonds d'aide au cinéma du ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine.

 

Hamadi LOUHAIBI producteur (Aïn films), acteur plein de prétentions et fervent adepte de la culture business ne déroge pas à la règle (on n'est jamais mieux servi que par soi même) marque sa présence en jouant le rôle principal de l'aveugle

Il engage du coup la belle comédienne Afef Ben Mahmoud pour mettre du piquant à son film qu'il compte présenter au prochain festival des JCC qui se déroulera le mois de novembre 2006.

Presque entièrement filmé dans une voiture de louage donc moins de soucis de déco sans toutefois échapper aux aléas techniques du tournage en extérieur. En effet, l'équipe du tournage a dû customiser elle-même les voitures afin qu'elles puissent atteindre les limites de leur utilité.

Un conte fantastique plein d'anecdotes où les plans sont harmonieusement découpés, écrit par le scénariste Sahbi Allani (doyen de la faculté des lettres de Kairouan) , qui gagne en maturité, décrivant le regard d'un non voyant sur la vie. Thème classique abordé par bon nombre d'écrivains.

Production : Aïn films
Scénario : Sahbi Allani
Réalisateur : Tarak Chortani
Interprétation : Hamadi Louhaibi, Afef ben Mahmoud, Habib El Ouafi, Fatha El Mahdoui, Mondher Chafra : Abdelkrim El Oudai
Directeur Photo : Mohamed Maghraoui
Ingénieur du son : Moncef Taleb
Maquillage : Nourchene
Directeur de production : Fethi Baccouche

Mohamed Rebai
[email protected]

08 Septembre 2006
JSK-Réunion d'information avec les supporters
suivie par une réception

Dans le cadre d'une nouvelle stratégie de communication et d'ouverture envers le public et dans une ambiance complètement décontractée une rencontre s'est tenue aujourd'hui à la maison de culture Ibn Rachiq de Kairouan pour débattre sur un certain nombre d'interrogations formulées par les supporters de la JSK.

 

Le nouveau président Dr Fateh ALOUINI entouré de Abdelwaheb BOUDEN (SG) et Abderrazek TRAD (Pt de la commission d'organisation) a ouvert les débats et répondu avec humour et sans détour à toutes les questions des fans de la JSK.

Quoique la présence n'était pas nombreuse, mais on peut dire d'ores et déjà que l'objectif a été atteint dans la mesure où le public n'était pas venu entendre mais dialoguer afin de lever tout équivoque sur des questions touchant la vie de l'association de près et de loin

 

Le ciel n'était pas bleu mais les éclaircies données par le président ont été bien plus nombreuses que prévu

Une réception sympathique, bonne ambiance, s'est déroulée à l'hôtel Continental rehaussée par la présence du maire de Kairouan M. Mustapha AL HOUCINE regroupant tous les joueurs des différentes disciplines (Foot, Hand et Basketball) en tenue officielle, supporters et membres du bureau.

très bonne initiative à l'actif du nouveau président.

Mohamed Rebai
[email protected]

03 Septembre 2006
Happy Birthday Mr President

Pt Ben AliAujourd'hui, Le président Zine El Abidine BEN ALI a fêté ses 70 ans. A l'inverse de l'ancien Président Habib Bourguiba dont l'anniversaire fêté en grandes pompes (3 Août) était jour férié et dont les festivités peuvent durer jusqu'à un mois, le président Ben Ali reste discret sur cette date qui passe inaperçu pour presque la majorité des tunisiens.


A 70 ans, le président n'a jamais apparu aussi jeune. infatigable travailleur, à jour sur ses dossiers et ne prends presque jamais de vacances. On le voit tous les jours depuis bientôt vingt ans à la télé tenir des réunions, faire des visites de terrain et annoncer sans cesse de nouvelles mesures concrètes améliorant la vie des tunisiens. Rien qu'en agriculture 1.400 mesures décidées depuis le Changement ont permis d'obtenir des résultats satisfaisants durant lesquelles le revenu moyen du tunisien a grimpé jusqu'à 10 fois..
Tout en respectant la vie privée de notre cher président, l'équipe de kairouan.org lui présente ses meilleurs voeux de bonheur et de prospérité.

Mohamed Rebai
[email protected]

01 Septembre 2006
Kairouan bouleversée par la mort tragique
de Dr Slah KHARRAT et de sa femme Afef BOUZIDI

Dr Slah KharratAllahou Akbar Dr Slaheddine KHARRAT médecin de libre pratique exerçant à houmet chorfa, membre du conseil de l'ordre des médecins (région du centre) et chef de l'arrondissement municipal d'el mansoura à Kairouan est décédé hier soir avec sa femme Afef BOUZIDI des suites d'un accident de la circulation sur la route reliant Korba à Nabeul. Son fils Marouane (14 ans) est en ce moment en salle de réa à la Marsa. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.



afef bouzidiKairouan perd non seulement un médecin chevronné et compétent mais aussi un homme de grande culture humble et sociable qui s'est mis au service de sa ville corps et âme. Il était agé de 51 ans.
Dr Slah KHARRAT a mené la vie d'un savant et d'un humaniste. Il s'est investi énergiquement dans l'action municipale où il était chef de l'arrondissement d'el mansoura. Il était plein d'idées et de projets pour sa ville natale. Tout récemment, il m'a invité personnellement pour se joindre à lui afin de mener des études stratégiques pointues pour kairouan de demain.

Dr Slah KHARRAT c'est ce qu'il y a de meilleur à Kairouan, un des plus estimables. Un homme très bon. En somme, la crème des hommes

En cette douloureuse circonstance, l'équipe de Kairouan.org présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt en particulier à sa mère Rekaya à ses fréres si Abdelwaheb (ex-SG du RCD Kairouan, ex-premier délégué de Sousse et ex-maire de Kairouan) Dr Habib (Prof pédiatre) et Dr Med Anouar (médecin) et Mohsen à ses soeurs Manana, Naima et Asma et à ses fils Safouane et Marouane et ses filles Abir et Imen ainsi qu'à ses beaux parents Med Arbi Bouzidi et Fattouma Kharrat, Hichem et Tarek Bouzidi

L'inhumation est prévue pour demain matin samedi 02 septembre 2006 au cimetière Koreich à Kairouan. La cérémonie du fark aura lieu dimanche 03 septembre 2006 à leur domicile sis cité El Moez , rue el kadhi Ayadh - la Mansoura - kairouan

Que dieu le tout puissant leur accorde son infini miséricorde et les accueille dans son éternel paradis

Mohamed Rebai
[email protected]

10 Août 2006
Ali LABIEDH Président de la FTF
Amor GHOUILA honoré et décoré

a kaabiM. Abdallah KAABI, Ministre de la Jeunesse , des Sports et de l'Education physique, a reçu hier la nouvelle équipe dirigeante de l'instance fédérale composée comme ci-après :

 

 

4 membres reconduits :

  1. Karim Khabthani-Président de la Commission d'Organisation
  2. Ridha Ayed-Président de la Commission de l'Equipe Nationale
  3. Mahmoud Hammami-Trésorier Général
  4. Hédi Lahouar-Pt de la Com.des Commissaires et du Sponsoring

6 nouvellement élus :

  1. Radhi Slim-Vice Président de la Commission de l'Equipe Nationale
  2. Bouraoui Ben Hassine-Pt de la Com. des Relations avec les Ligues
  3. Mohamed Kamel Ben Amor-VP et Pt de la Commission d'Appel
  4. Jalel Ben Tekeya-Pt de la Commission Coupe et Championnat
  5. Mohamed Jeri-Président de la Commission Technique des Jeunes
  6. Naceur Kraïem-Président de la Commission d'Arbitrage

5 membres cooptés :

  1. Ali Labiedh-Président
  2. Amor Farouk Gharbi-Pt de la Com. de Règlements, des Litiges et du Football Professionnel
  3. Mohamed Sellami-Président de la Commission de Discipline
  4. Mohamed Jaffel-Trésorier Adjoint
  5. Mongi Ksiksi- Président de la Commission Médicale

ali labiedhLe nouveau président de la FTF M. Ali LABIEDH (né le 7 Juin 1954 à Zriba-Zaghouan) a entamé sa carrière de responsable sportif dans les années 80 au Stade Tunisien en tant que trésorier général avant d'en devenir le vice-président quelques années plus tard. Avant l'assemblée générale de la FTF , M. Ali Labiadh était président du comité de soutien du ST.

 

Ingénieur de formation M. Ali LABIEDH a entamé sa carrière professionnelle en tant que directeur au CETIME, des Industries Lourdes au Ministère de l'Economie Nationale, ensuite directeur général de l'AFI, de l'OPNT, et sucessivement président-directeur-général de la STIP, de la SOTULUB et actuellement de la STIR ( Société Tunisienne des Industries de Raffinage)

Constitution des commissions d'appel et d'arbitrage
Au cours de sa première réunion périodique, le Bureau Fédéral a procédé à la constitution de la commission Fédérale d'appel présidée par le vice Président Kamel Ben Amor et la commission Fédérale d'arbitrage présidée par M. Naceur Kraiem.

Commission Fédérale d'Appel
Ridha Ayed - Farouk Gharbi - Bouraoui Ben Hassine - Mohamed Sellami - Hédi Lahouar.

Commission Fédérale d'Arbitrage
Hassine Hached - Amamou Abdelhamid - Abderrazak Zdiri - Mohamed Salah Ben Miled - Taoufik Oueslati - Ayoub - Mohamed Jebali - Abbes Mbaziâa

AG Elective de la Ligue du Football Amateur le Samedi 26 Août 2006
Le Bureau Fédéral a décidé que l'Assemblée Générale Elective de la Ligue du Football Amateur, initialement prévue pour le 21 Juillet et reportée après l'AG de la FTF, aura lieu le samedi 26 Août 2006

amor ghouilaEnfin, notons que le kairouanais si Amor GHOUILA (chef du service sport à la TAP a été honoré et décoré de la médaille d'or de la FTF),

Kairouan.org présente ses félicitations les plus sincères au nouveau président de la FTF si Ali LABIEDH et à si Amor GHOUILA

Mohamed Rebai
[email protected]

29 Juillet 2006
Réhabilitation et aménagement de la place Jraba

M le maire & mourad rammahAtelier du patrimoine à Kairouan.
Le 29 juillet 2006, s'est tenu à l'hôtel La Kasba de Kairouan un atelier sur le thème "Réhabilitation et tourisme durable"en présence du maire de la medina M. Mustapha AL HOUCINE.

Il s'agissait là de la continuation du quatrième séminaire Rehabimed organisé récemment à Kairouan (du 19 au 28 juin dernier) qui avait pour objectif essentiel l'analyse ainsi que la systématisation des interventions dans le patrimoine traditionnel destinées à la gestion d'un tourisme cohabitant avec les traditions et permettant un développement durable et respectueux de l'environnement durant lequel a été également analysée l'opération pilote de Rehabimed à Kairouan (Réhabilitation et aménagement de la place Jraba).

place jraba

La place Jraba constitue une aire historique qui jouait le rôle de centre commercial comportant les boutiques de tisserands, de fileurs de laine et de teinturiers. Au début du XXe siècle, elle fut aménagée : certaines boutiques furent démolies et la place fut agrandie. Depuis, elle se transforme en noud qui relie les principales artères au cour de la médina. Cette zone, objet du projet Réhabimed, couvre une superficie de 900 m2 et regroupe des équipements importants : une mosquée, un dispensaire, des souks, la mosquée des trois portes et le mausolée Moulay Taieb.

Stratégie d'intervention

  • L'amélioration de l'accessibilité. L'amélioration des services publics et de l'environnement (eau, assainissement. éclairage, ramassage des ordures ménagères, etc.)
  • L'enrichissement de l'espace urbain afin de pallier à l'appauvrissement esthétique de la place et de son environnement immédiat. La conservation du patrimoine en particulier à travers la restauration, la réutilisation, la valorisation, et la réhabilitation des monuments.
  • La mise en place d'une signalétique pour le circuit touristique.
  • Le contrôle et l'orientation des activités économiques pour garder seulement celles qui sont compatibles avec la place.
  • L'amélioration des services publics (eau, assainissement. éclairage, ramassage des ordures ménagères, etc.)

Aménagements et actions proposées

  • Édification d'un sabbat (allée voûtée) confirmant l'importance du passage menant au café et aux souks.
  • Démolition du transformateur afin d'aérer la place.
  • Reprise de la façade du dispensaire qui occupe une place importante et donne directement sur la place.
  • Recherche appropriée d'un calpinage évoquant le carreau de céramique du mihrab de la Grande Mosquée Okba.
  • Mise en place d'une signalétique directionnelle, avec une carte indiquant les principaux points de visite et d'information pour les principaux monuments se trouvant dans la zone adjacente.
  • Embellissement de la façade du bâtiment R+2 afin d'assurer son intégration.
  • Choix d'implantation d'un élément minéral ou d'une sculpture évoquant le passé de la ville de Kairouan.
  • Mise en place d'un trottoir qui longe la partie sud-est et sud-ouest de la placette.
  • Proposition d'éléments verticaux pour ponctuer l'espace de la place, pouvant servir de support à un éclairage approprié.
  • Le bâtiment situé au nord-est (propriété Zouabi) nécessite un intérêt particulier. La municipalité ou l'Institut National du Patrimoine peut proposer une affectation particulière compatible avec les choix proposés visant l'animation de la place.

jrabaConcepteur du projet :
Khaled KAROUI (Architecte à l'INP)
Chef du projet :
Dr Mourad RAMMAH (conservateur de la medina)
Financement :
Réhabimed (Union Européenne)
Budget :
200.000 D

 

Le thème du tourisme durable animé avec brio par Sayed ALLANI a été également abordé par l'assistance, il faut le dire peu nombreuse et peu représentative du tissu associatif kairouanais en cette période de canicule sur trois volets :

  • Situation actuelle du tourisme durable à Kairouan
  • Spécificités culturelles et touristiques de la ville de Kairouan
  • Rôle dévolu aux différents intervenants en matière de tourisme (autorités, société civile et investisseurs)

Un ensemble de suggestions et de recommandations ont été formulées visant à améliorer l'image touristique de la ville de kairouan (héritage mondial Unesco) et d'en créer d'autres produits très tendance comme celui de l'aromathérapie qui a de nombreuses vertus sur le bien être et la santé, les maisons d'hôtes, le tourisme environnemental à Jebel Oueslat abritant une quantité impressionnante et unique de peintures et gravures murales (art rupestre) datant de 5.000 ans.

Mohamed Rebai
[email protected]

17 Juillet 2006
Le salon international suisse des vacances
remet un prix à la ville de Kairouan

luganoLe salon international suisse des vacances de Lugano, la manifestation la plus prestigieuse de la confédération helvétique a sélectionné la ville de Kairouan comme hôte d'honneur de son prochain salon "IViaggiatore" qui se déroulera du 29 octobre au 1er novembre 2006.

 

Outre une grande affluence publique le salon de lugano s'étend sur une superficie de 10.000 m2 pouvant abriter plus de 450 stands et 1500 opérateurs touristiques de plus de 50 pays représentés

L'hommage officiel "mirage du sahel, localité à forte vocation touristique" sera remis à la ville de Kairouan lors d'un dîner gala sur les rives du lac de Lugano en présence des hautes autorités et de la télévision officielle suisse TeleTicino.

C'est une excellente opportunité de promotion de la ville de Kairouan auprès du public helvétique. Kairouan aura certainement l'occasion de recréer ses sentations et ses couleurs pour enrichir cette manifestation.

Pour en savoir plus sur le salon cliquer ici

Mohamed Rebai
[email protected]

14 Juillet 2006
Les nuits de Kairouan

11.07.2006

Soirée musicale "el mezoued" avec Mokdad SEHILI

12.07.2006

One man show "fi hak sardouk neraychou" avec Lamine NAHDI

14.07.2006

Film "foul essine el aadgim" avec Mohamed HENIDI

16.07.2006

Film "Firewall"

17.07.2006

Spectacle de star academy pour enfants

19.07.2006

Théâtre "eddar lekbira" société newakiss de kairouan

20.07.2006

Film

21.07.2006

spectacle de musique moderne pour jeunes, animé par la troupe de danse d'Ahlem Ballali

22.07.2006

Film "Firewall"

23.07.2006

Rencontre poétique au cours de laquelle on honorera les poètes kairouanais Hassine Kahouaji, Mohamed Ghozzi, Mondher Chafra et Radhia Chhaïbi pour leurs récentes créations

25.07.2006

Gala musical animé par Chokri Bouzaïane

26.07.2006

Film

29.08.2006

Soirée folklorique avec la troupe jordanienne El Kara

01.08.2006

Film

03.08.2006

Film "imaaret yacoubyane"avec Adel Imam

05.08.2006

Soirée musicale

06.08.2006

Pièce de théâtre "hero street" avec Moncef SOUISSI

09.08.2006

Film

11.08.2006

Film

16.08.2006

Soirée de clôture animée par les chanteurs Anis Khammassi et Hichem Sallem

layaliLe constat est toujours le même "la grande désaffection du public" due essentiellement à une programmation peu audacieuse et riche en découvertes.
Le cinéma "pour meubler les soirées" a la part belle. Sur la vingtaine de spectacles programmés neuf sont consacrés aux projections cinématographiques sans avoir toujours une idée claire et précise sur les films à projeter.

Il est temps de repenser à un relookage du festival en matière de contenu et de promotion.

Mohamed Rebai
[email protected]

13 Juillet 2006
Prix Présidentiel pour la municipalité de Kairouan

prix présidentielUn prix présidentiel pour l' entretien et la maintenance de la piscine municipale a été récemment décerné à la municipalité de Kairouan.

Une récompense qui vient au bon moment récompenser l'effort des autorités régionales en phase avec nos élus qui ont fait de Kairouan un pôle sportif important avec notamment l'édification de la salle couverte (7 novembre), la piscine municipale, la salle des entraînements Hamda Laouani, le stade annexe, la salle de judo à El mansoura etc sans oublier le complexe de jeunesse dont les travaux démarreront prochainement.

la Tunisie a parié sur ses ressources humaines affin de gagner les enjeux du développement intégral et durable, les enfants et les jeunes étant la véritable richesse du pays et le garant de son avenir

Mohamed Rebai
[email protected]

11 Juillet 2006
M.Taïeb RAGOUBI et Brahim BRIKI
respectivement gouverneurs de Sousse et Kebili

taieb ragoubiDans le cadre d'un mouvement de gouverneurs décidé par le chef de l'Etat. M.Taîeb Ragoubi, qui vient d'être muté du gouvernorat de Kebili à Sousse est né le 2 mars 1953 à El Ala (gouvernorat de kairouan).
Titulaire d'une maîtrise en sciences économiques (1977) M.Ragoubi a débuté sa vie professionnelle en tant qu'administrateur au gouvernorat de Kairouan de 1978 à avril 1981 avant d'occuper successivement les postes de délégué du Sers et de délégué aux chefs-lieux des gouvernorats du Kef et de Kasserine.
Il a également occupé les postes de secrétaire général des gouvernorats de Bizerte, Sfax, Monastir et Sousse.
M.Ragoubi a assumé plusieurs responsabilités au sein des structures du RCD, des associations et organisations, notamment la jeunesse scolaire et la Jeune Chambre économique de Kairouan.
M.Taïeb Ragoubi est marié et père de six enfants.

brahim brikiPar ailleurs, M. Brahim BRIKI natif de kairouan a été également muté de Gabès à Kebili.

Mohamed Rebai
[email protected]

07 Juillet 2006
Sayed ALLANI parti à la retraite

hassine el haj omarLe Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine annonce la nomination de M. Hassine El Hadj Omar, en tant que délégué régional de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine au gouvernorat de Kairouan, en remplacement de M. Sayed Allani parti à la retraite.

Figure de proue de la vie associative et culturelle, too-much bourré d'humour "urbain" Sayed ALLANI abandonne "sidi ben khoud" après cinq ans d'implication à M. Hassine El Hadj Omar et nous offre à cette occasion un bel exercice de citoyenneté. Il a toujours animé au "fournak" (appellation d'origine turque -fourneau à bois ayant servi dans le temps au chauffage de hammam taktak) un cercle des affinités que chacun est tenté de former autour de soi pour bavarder de tout et de rien. Ce tumulte-là il importe de le préserver.

sayed allaniAtypique par ses goûts, un hérétique surdoué Sayed ALLANI restera une figure emblématique de Kairouan et une référence vivante de la culture et du patrimoine. C'est comme une solidarité d'âge, les vieux sont toujours là, quand même.

Elu du peuple (RCD) il assume les fonctions de conseiller municipal chef de l'arrondissement de "houmet el jamaa"

Ainsi va la vie culturelle à Kairouan.
Souhaitons au passage pleins succès au nouveau délégué si Hassine.

Mohamed Rebai
[email protected]

05 Juillet 2006
La naissance d'une nouvelle voix Kairouanaise
Mondher CHAFRA

mondher chafraDans le vacarme si tumultueux des écrits redondants, vient de paraître à Tunis le recueil inaugural du poète Kairouanais Mondher Béchir CHAFRA "Anamel wa Akrass laser-Doigts et disque laser", une sorte de chevauchée dans l'arène du post-modernisme.

L'éclat de cette écriture poétique arabe résonne les connaissances érudites de ce normalien enseignant à la faculté des lettres de Kairouan.

 

Rien ne peut égaler cette visée ternaire :
- De quelle rime émanes-tu ?
- Comme les tranchées de palmiers
- et y'a t-il une voile dans les cieux?

Trois moments qui ne cessent d'implorer le regard de Sahra Wardi et de mimer le verve Rimboldienne.
Mondher CHAFRA nous fascine par cette risible peinture du vécu mais nous retrace aussi quelques visages de la vieille Kairouan.

Mohamed Rebai
[email protected]

20 Juin 2006
Kairouan l'implantation idéale de votre projet

Sous le haut patronage de M. Le Ministre de l'industrie, de l'énergie et des PME-Démarrage le mercredi 28 juin 2006 au siège du gouvernorat de Kairouan des travaux de patenariat et de soutien à l'investissement organisés par le gouvernorat de Kairouan en collaboration avec les organisations et institutions nationales suivantes : API, UTICA, ODCO, SIDCO, APIA, UTAP, ONTT, ONA, CCIC, FIPA, l'ONUDI et l'Université de Kairouan.

 

59 initiateurs de projets nouvellement identifiés et relevant des branches d'activités ci-dessous désignées auront à rencontrer leurs homologues, les banquiers et les SICAR

Secteur
Nbre
Invest.
Emplois
Agriculture
10
5.640.000 D
53
Ind. agro-alimentaires
18
31.970.000 D
420
Ind. des mat.de const.céram et du verre
8
14.595.000 D
365
Ind. chimiques
1
200.000 D
12
Ind. diverses
1
1.970.000 D
30
Ind. textile, du cuir et de la chaussure
4
5.655.000 D
168
Ind. mécaniques, élect. et électroniques
11
12.856.000 D
319
Services
6
17.336.000 D
193
Total
59
90.222.000 D
1.560

Puisse cette rencontre assurer la concrétisation du maximum d'opportunités présentées à l'occasion de cette manifestation.

Mohamed Rebai
[email protected]

16 Juin 2006
Dr Fateh ALOUINI nouveau Président de la JSK

Fateh AlouiniLa Jeunesse Sportive Kairouanaise (JSK) a tenu aujourd'hui dans le calme et la sérénité malgré les déboires de la saison écoulée (relégation de l'équipe de football en seconde division) sous la présidence du gouverneur de la région Dr Nejib BARKALLAH son assemblée générale élective à la maison de culture Ibn Rachiq.

Les assises ont commencé vers 19H30 par une brève allocution de bienvenue du président sortant M Hédhili FAYALA qui a cédé par la suite la parole à M le gouverneur pour diriger les travaux de l'assemblée.

Après lecture des rapports moral et financier (budget voisinant le un million de dinars) qui ne sont guère reluisants une dizaine d'intervenants ont pris la parole pour dénoncer unanimement la mauvaise gestion du club (changement impromptu d'entraineurs, effectif surélevé, recrutement de joueurs grassement payés sans qu'ils figurent sur la feuille d'arbitrage, départ improvisé d'autres, suspension des activités du centre de formation ainsi que le manque de transparence dans les transactions financières.

Et c'est finalement Dr Fateh ALOUINI ( chirurgien dentiste) ex-président de la section de football qui a été plébiscité nouveau Président pour deux saisons . Nous lui souhaitons bonne chance pour la tache ardue de restructuration du club qui intégrera nous l'espérons les nouveaux préceptes de marketing et de marchandising..

Mohamed Rebai
[email protected]

25 Mai 2006
Galard décède des suites d'un arrêt cardiaque

Mohamed BelhajMohamed BELHAJ est né le 13 mars 1952 à Kairouan au sein d'une grande famille sportive. Le père si Chedly (décédé le 08.01.1987 ) était le fondateur de la JSK (Jeunesse Sportive Kairouanaise ). Les aînés Tahar et Slah y jouaient du football. Lui même était membre du comité directeur et un grand mécène.

Mohamed grandira dans le Kairouan des années 60-70, c'est le Kairouan populaire au sens noble du terme : la vie de quartier, les copains, les boums, le ciné et le sport.

Surnommé "Galard" parce qu'il était tout simplement impressionné par le film "le roi des singes" de Daisy de Galard qu'il a regardé en 1967 à l'âge de quinze ans au casino municipal actuellement démoli et c'est bien dommage. Il en parlait tout le temps à ses potes de l'oeuvre de Galard et adorait imiter maladroitement un petit singe pour amuser la galerie. C'est ainsi que le surnom de Galard lui colla sur la peau à jamais.

Galard en tirera le sens de l'amitié, du contact, de la chaleur humaine, de la simplicité et du bon sens. Il a toujours les pieds sur terre, la tête sur les épaules, le sens du travail et de la famille, le goût des bonnes choses et des bons moments partagés entre amis, en un mot son authenticité. Bref, une enfance formidable qui forge un gaillard solide, une personnalité conviviale et exigeante, aussi équilibrée que forte et énergique.

Quand vient le moment de se frayer un chemin dans la vie. La décision est prise, ce sera le tourisme. C'est ainsi que débute une belle carrière à l'hôtel Lido (Nabeul) au Continental (Amman) et au Continental de Tozeur- la chaîne hôtelière de Tahar Fourati-. En 1990 il se lança pour son propre compte et entreprit la construction de l'hôtel Bel Horizon à 20 minutes de l'aéroport de Tozeur, dominant la magnifique « corbeille » de Nefta. L'hôtel Bel Horizon, inauguré en 1992, dispose de 90 chambres spacieuses, climatisées, lumineuses et confortables, avec vue sur l'oasis.

Il décède un certain mercredi matin 24 mai 2006 dans son hôtel des suites d'un arrêt cardiaque puis ramené le jour même à Kairouan par ses frères Slah, Lotfi et Kamel pour l'inhumer le lendemain jeudi 25 mai 2006 dans sa ville natale. Une foule nombreuse est venue au cimetière Koreich donner un dernier adieu à "Galard". Personnage charismatique et attachant un homme que les plus de 40 ans connaissent tous un homme comme on n'en fait plus. Bref un personnage. Il laisse deux enfants Meryem (12 ans) et Mehdi (8 ans).

Mohamed Rebai
[email protected]

22 Mai 2006
JSK Le Président Hedhili FAYALA partant

hedhili feyalaBien que l'assemblée générale ordinaire de cette saison devrait être évaluative, nous apprenons de source digne de foi qu'elle sera cette année élective.

Il semble que M. Hédhili FAYALA qui a présidé aux destinées de la JSK durant trois ans livré à une critique systématique des "nabbara" a semble t-il décidé, sauf tractations de dernière minute entre milieux sportifs et politiques, de rendre la casquette de Président lors de la prochaine assemblée fixée pour le 17 juin 2006.

Les prétendants au poste sont nombreux parmi lesquels on peut citer l'actuel président de la section de football Fateh ALOUINI.

Mohamed Rebai
[email protected]

15 Mai 2006
Séminaire RehabiMed
Réhabilitation et tourisme durable

L'Association de Sauvegarde de la Medina de Kairouan (ASMK) organise à kairouan du 19 au 26 juin 2006 en collaboration avec l'Institut National du Patrimoine (INP) l'Euromed Heritage et Rehabimed un séminaire international sur le thème (Réhabilitation et tourisme durable)

Pour en savoir plus Télécharger le programme au format PDF (Français)

 

Mohamed Rebai
[email protected]

13 Mai 2006
Football
la JSK reléguée en deuxième division

La JS Kairouan (football) a été reléguée en deuxième division après son match nul contre l'EGS Gafsa (2-2) à l'issue de la 26-ème et dernière journée du championnat de Tunisie (première division).

La JS Kairouan ferme la marche avec 22 points. Elle n'est devancée que d'un seul point par Jendouba Sports reléguée elle aussi et de trois points par l'EOG Kram et le club Bizertin (25 points) qui assurent leur maintien en ligue 1.

L'équipe de basketball rate le sacre du championnat après sa défaite contre le CA en aller samedi 29 avril (96-90) et en retour samedi 06 mai (93-84).

Eliminée également en demi finale de la coupe de tunisie par Grombalia avec le score de 61-58 (samedi 13 mai 2006)

Seule l'équipe da handball accède en division nationale A. Bravo et félicitations.

Mohamed Rebai
[email protected]

01 Mai 2006
Sylvania Tunisia Kairouan
obtient le prix du progrès social

A l'occasion de la fête du travail la société Sylvania Tunisia Kairouan de fabrication des ampoules électriques destinées à l'export a obtenu des mains de son excellence M. le Président de la République Zine El Abidine Ben Ali le prix du progrès social.

Fondée en Juin 2000, Sylvania se spécialise dans la fabrication de lampes halogènes fluo-compact à incandescence et au sodium tous usages.

SYLVANIA-TUNISIA fait partie de la multinationale SYLVANIA

Le prix a été remis à M. Lewis Roland William directeur de la production.

Mohamed Rebai
[email protected]

10 Avril 2006
Décès de Mohamed FITOURI
ancien Ministre des affaires étrangères

moh fitouriL'ancien ministre tunisien des Affaires étrangères natif de Kairouan est décédé le 10 avril 2006 des conséquences d'un diabète après de longues et éprouvantes dialyses. Il était âgé de 81 ans.

Juriste de formation, il a commencé sa carrère comme avocat les années soixante.

En septembre 1969, il est membre de la chambre des députés pour devenir en novembre 1970 ministre de la justice sous le gouvernement Nouira. Il passe ensuite au ministère des Finances.

En 1978 il est nommé ministre des affaires étrangères en remplacement de Habib Chatti démissionnaire en compagnie de quatre autres ministres de Bourguiba.

Diplomatiquement, on lui doit le transfert de la ligue arabe à Tunis et la nomination à sa tête d'un tunisien Chedly Klibi.

En 1980 après l'accident cardio-vasculaire qui frappe hédi Nouira, il quitte la politique pour s'occuper de son cabinet d'avocat

Ses funérailles se sont déroulées, mardi 11 avril 2006 après-midi, au cimetière d'El Jellaz, à Tunis, en présence de MM. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre, et Hédi M'henni, Secrétaire Général du Rassemblement Constitutionnel Démocratique.

Mohamed Rebai
[email protected]

19 Février 2006
Décès de Cheikh Abderrahmane KHLIF
Grand Imam de la mosquée Ibn Nafaâ à Kairouan

Cliquez pour agrandir photo

funérailles cheikh khelifCheikh Abderrahman KHELIF -
Né à Kairouan le 27 mai 1917 décédé le 19 février 2006 à l'âge de 89 ans. Après avoir appris appris tout le coran dans les écoles coraniques "koutteb" de sa ville natale il entreprends à 14 ans des études à la Zeitouna (1932) couronnées par l'obtention des diplômes "el ahlia" en 1936 (l'équivalent du 9e de l'enseignement de base actuellement) " tahsil" (1er cycle de l'enseignement supérieur) en 1940 et "el alamia" (l'équivalent de la maîtrise actuellement) en 1942 date au cours de laquelle il a réussi le concours d'aptitude à l'enseignement . En 1952 il a regagné Kairouan où il enseigna la théologie et devint 2e Imam prédicateur à la grande mosquée en 1955 (le 1er étant à l'époque Cheikh Tahar SADDAM). En 1956 il fut désigné directeur de la succursale "zeitouna" à Kairouan.

Cheikh Abderrahmane KhlifAprès avoir enseigné la littérature arabe dans les lycées de Kairouan , de Gabès et de Sousse il fut recruté en 1968 inspecteur de l'éducation islamique des établissements secondaires. En 1988 il fut désigné membre du conseil supérieur islamique et en 1989 il fut élu membre de la chambre des députés. Il a, en outre, participé à des colloques et dirigé des cycles de formation d'imams prédicateurs organisés par la ligue du monde musulman dans divers pays dont l'Indonésie, les Iles maldives, les Iles comores, la France, la Belgique etc...

Depuis son accession au poste de premier Imam de la mosquée Ibn Nafaâ à Kairouan, il n'a cessé depuis à donner bénévolement et sans interruption des cours du soir en sciences religieuses et mémorisation du Coran.

A son actif plusieurs oeuvres et publications scientifiques et théologiques de valeur qui ont largement contribué à l'enrichissement de la pensée islamique dont nous citons en particulier (comment devenir prédicateur, classification des rites du pèlerinage, les hallucinations à la mort et après la mort etc..) Il a aussi animé plusieurs émissions télévisées sur l'islam en Tunisie et dans les pays du golfe où il jouissait d'une grande aura auprès des téléspectateurs. Il a été également membre actif de la ligue coranique en Arabie Saoudite.

Personnage charismatique de Kairouan et savant musulman dans les sciences religieuses de grande renommée internationale.

Mohamed Rebai
[email protected]

03 Février 2006
Embellissement de la ville de Kairouan

D'abord bonne nouvelle pour les Kairouanais qui ont attendu sereinement des années entières pour finalement avoir un marché municipal digne de ce nom. Du coup trois marchés de fruits et légumes vont être démantelés et transférés de leurs locaux actuels jugés insalubres et incommodes. C'est ainsi que le marché de la "Rahba" va être délogé une bonne fois pour toute à "Nahassine". Celui d'el "Hajem" va élire domicile au souk des céréales et enfin le marché des "Hejajel" (veuves) va être occupé par une grande surface (le Monoprix). Fini donc le désordre et la pollution qui ont longtemps caractérisé ces emplacements largement fréquentés par les kairouanais qui y font leurs emplettes quotidiennes.

Ces projets s'intègrent harmonieusement dans leur environnement et s'inscrivent dans une logique de développement durable. La beauté de la ville et l'amélioration de la qualité de vie sont au cour de l'ambition du nouveau maire de Kairouan M. Mustapha AL HOUCINE.

Par ailleurs, des fonds avoisinant les six millions de dinars vont être alloués pour la réalisation du programme ci-après :

Rénovation de l'infrastructure routière
650.000 D
Aménagement de la place "Ouled Farhane"
750.000 D
Aménagement de la place "Zarrouk"
200.000 D
Aménagement de la place "Sidi Atallah"
45.000 D
Réalisation de 13,500 m2 de pistes touristiques
750.000 D
Embellissement des façades de maisons anciennes
1.200.000 D
Renforcement de la capacité d'accueil du stade Hamda Laouani
250.000 D
Aménagement du 2e terrain annexe
300.000 D
Création d'un centre audio-visuel
1.000.000 D
Réalisation d'une maison de jeunes
1.000.000 D

Mohamed Rebai
[email protected]

 

Haut de page
english version l accueil l contact l plan du site
© Copyright 2004-2008, www.kairouan.org - tous droits réservés
Pour toutes informations et suggestions, veuillez contacter le Webmaster
Conception et réalisation graphique : Netcreations interactive