English version Accueil - Liens utiles - Plan du site
 Page principale
Bienvenue à Kairouan.org Imprimer l Ajouter à mes favoris l Recommander Page principale l Recherche sur le site
Interview du mois

 

Aziz Miled : " Restructurer notre tourisme "

Quelle stratégie de développement touristique conviendrait à la Tunisie?
Je pense que la stratégie de développement touristique à adopter devrait obligatoirement s'orienter vers l'amélioration du niveau de qualité du produit touristique, une restructuration de toutes les infrastructures existantes et enfin une diversification du mode d'hébergement. Le tout pour enrichir l'offre globale et répondre aux besoins de toutes les catégories de clientèle touristique potentielle.

Le produit touristique tunisien est-il assez diversifié pour accueillir plus de 6 millions de touristes ?
Non, justement, il faut développer l'offre globale, et à l'instar de l'infrastructure balnéaire existante, il faut multiplier les centres d'équipement de loisirs et de sport ou encore les centres d'animation pour attirer une clientèle plus jeune. Le tourisme culturel est également à développer puisqu'il va drainer une clientèle d'une catégorie socioprofessionnelle au pouvoir d'achat plus important. Pour ce faire, il faudrait mettre en avant notre héritage culturel par le biais de la richesse de notre artisanat et nos manifestations traditionnelles. Il faudrait multiplier les logements en appart-hôtels et faciliter l'acquisition aux étrangers de résidences secondaires.

Le transport aérien est-il au même diapason que les autres transports (maritime, routier et ferroviaire) ?
Il est clair que la quasi-totalité des touristes européens qui viennent en Tunisie empruntent les voies aériennes. Il est en restera le moteur du développement touristique de notre pays. Le Maroc a choisi l'ouverture de son ciel pour atteindre son objectif de 10 millions de touristes en 2010, c'est une stratégie qui est en train de porter ses fruits !

Le tourisme intérieur piétine encore, pourquoi ?
Il faudrait à mon avis lui définir rapidement une stratégie de promotion adéquate et non pas l'utiliser en complément, seulement en cas de besoin.

Les golfs en Tunisie sont insuffisants, pourquoi ?
Le nombre de golfs est nettement insuffisant en Tunisie, Marrakech à elle seule en compte aujourd'hui sept et compte aller jusqu'à quinze . En Tunisie, nous en possédons neuf.

Nous observons aujourd'hui en Europe une augmentation des séniors, c'est le seul sport qui s'adapte parfaitement à cette catégorie drainant plus de touristes l'hiver. Nous devons miser davantage sur l'activité golfique, notamment par l'encouragement de l'investissement dans ce domaine et l'autorisation de l'immobilier golfique à l'instar de ce qui se passe dans le monde. Les terrains pour l'aménagement golfique devraient être cédés à un prix bas.

Le Groupe Aziz Miled accorde une grande importance à la formation du personnel, quel est votre programme pour l'avenir ?
Iberostar, notre partenaire pour la gestion de nos hôtels, a un programme de formation adapté au profit du personnel tunisien et répondant aux exigences de notre clientèle touristique, ainsi qu'aux standards internationaux de qualité de service.

Que pensez-vous des retenues sur le paiement des factures que pratiquent les Tour Opérateurs étrangers à l'égard des professionnels tunisiens ?
Quelques grands groupe hôteliers en Tunisie ne cèdent pas à cette pratique. La seule solution pour éviter cela, c'est d'établir des contrats qui tiennent compte de tous les litiges possibles pouvant survenir entre les deux parties.

La mise à niveau des établissements touristiques, les normes nouvelles, les programmes HACCP, où en est- on ?
La mise à niveau suit parfaitement son cours et la liste des hôtels- pilotes a été arrêtée. Les normes hôtelières établies avec la FTH nous semblent satisfaisantes. A l'instar des compagnies aériennes, plusieurs normes dans les établissements hôteliers devraient être obligatoires.

Votre expansion en Tunisie et la nouvelle unité de Tabarka « Tabarka Beach », c'est pour quand l'ouverture ?
C'est une unité 5 étoiles de 520 lits en bord de mer et donnant directement sur le golf, elle comprend aussi une Thalasso. Cet hôtel ouvrira ses portes normalement début juin.

Pensez-vous que la région Tabarka Aïn-Draham va décoller ?
Avec une promotion ciblée, la région de Tabarka Ain-Draham pourrait se développer. Cette région est en déficit de capacité d'hébergement en été, elle en est abondante en hiver ; il faudrait imaginer une activité hivernale qui pourrait dynamiser la destination, par exemple le trekking, mais aussi la chasse à condition d'en faciliter la réglementation et les procédures y afférentes. Le littoral nord recèle des richesses abondantes en poissons, nous devrions encourager aussi la pêche au gros en été.

Le marché allemand continue à nous échapper, que préconisez- vous pour le ramener et le développer en Tunisie ?
Ce marché devrait enregistrer en 2007 une progression à deux chiffres, les responsables du Tourisme tunisien sont conscients de l'importance de ce marché et pensent lui donner une priorité dans les années à venir .

Les nouveaux marchés lointains, tel que le Japon, la Chine et le Canada, apporteront-ils du nouveau pour notre pays ?
Oui, effectivement, c'est une clientèle d'un niveau de vie plus élevé, elle est plus intéressée par notre héritage culturel, nos vestiges et nos sites archéologiques. C'est le tourisme culturel par excellence, ne dépendant pas d'une saisonnalité. Pour capter ces marchés, nous devons obligatoirement passer par des lignes aériennes directes et nous devons travailler davantage notre image de marque et notre niveau de qualité.

Des pays concurrents comme l'Egypte, la Turquie et le Maroc nous talonnent et nous dépassent. Pourtant, tous ont commencé après la Tunisie. Pourquoi ?
Notre tourisme c'est concentré sur l'activité balnéaire ces dernières décennies; ce n'est pas le cas pour l'Egypte, qui a commencé par le culturel et a ensuite développé le balnéaire. Le Maroc, qui a opté pour l'ouverture de son ciel, et la Turquie qui a profité de sa manne d'immigrants investissent eux- même dans les pays émetteurs pour drainer les touristes dans leur pays.

La Tunisie n'a rien à envier à ces pays, nous devons nous restructurer sur des bases solides, nous diversifier et améliorer notre offre, et ainsi nous reviendrons sur les premières marches du podium.

L'animation en Tunisie n'est pas très développée, ni structurée. Quelle solution ?
Les carences constatées dans ce domaine proviennent du mode d'hébergement, dominé par la formule Hôtel clubs . Des actions de restructuration des cours de stations doivent intervenir rapidement pour rendre le séjour touristique agréable et attractif.

La promotion de la Tunisie paraît insuffisante en comparaison avec d'autres pays méditerranéens. Que proposez-vous ?
La notoriété de la Tunisie en tant que destination touristique n'est plus à faire. En revanche l'image de la Tunisie est actuellement une image de destination touristique de grande masse, il est nécessaire de corriger le tir pour soutenir l'effort de diversification de la clientèle. Il faudrait davantage mettre l'accent sur les régions plutôt que sur le pays, faire émerger des sites phares sur le plan culturel et communiquer sur les filières de produits.

Enfin, il faudrait que les montants très bas actuellement alloués à la promotion du Tourisme soient réellement réévalués. J'avais suggéré il y a dix ans que le budget de promotion soit de 40 millions de dinars, aujourd'hui, il devrait dépasser les 120 millions de dinars.

Le produit touristique est un produit comme les autres, il ne peut se vendre que par la promotion, il faudrait lui allouer 3 à 4% des recettes touristiques totales.

J'ai eu l'occasion de visiter Londres la semaine dernière, où j'ai rencontré notre jeune et dynamique représentante du Tourisme ; elle n'était pas satisfaite du nombre de clients émanant de Grande-Bretagne. J'ai appris que son budget de promotion était seulement de 750.000 livres ; à mon avis, il est nettement inférieur à ce qu'il devrait être.

Propos recueillis par Mongi Gharbi
Réalités N°1109 29.03. au 04.04.2007

 

Haut de page
english version l accueil l contact l plan du site
© Copyright 2004-2008, www.kairouan.org - tous droits réservés
Pour toutes informations et suggestions, veuillez contacter le Webmaster
Conception et réalisation graphique : Netcreations interactive